"Ils n'ont aucune chance de survivre là-bas" : une association de Thouars recherche d'urgence des adoptants pour des animaux ukrainiens

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elodie Gérard .

L'association Arche et Relais projette de rapatrier d'Ukraine une quinzaine de chats et de chiens victimes de la guerre. Encore faut-il trouver des adoptants pour chacun.

Basilio a été trouvé dans un sale état dans les rues de Kropyvnytsky, en Ukraine. Le chat était en sang et avait perdu un œil. Kiki, elle, est handicapée de l'arrière-train. Cette petite femelle de deux ans est paralysée. Il y a aussi Rubik, amputé des pattes arrières. Et Wodor, Fenya, ou encore Alma. 

Ces animaux ont sensiblement la même histoire. Certains ont été blessés dans des bombardements, d'autres ont été retrouvés dans des décombres. Tous vivent actuellement dans un refuge tout près de la ligne de front. "Il y a urgence à les sortir de là" lâche Fabienne.

La présidente de l'association Arche et Relais, basée tout près de Thouars, a donc lancé un appel il y a quelques jours via Facebook. "Ces animaux doivent quitter l'Ukraine, ils ne peuvent pas rester. Ils n'ont aucune chance de survivre là-bas avec la guerre et le grand froid." 

Décision réfléchie

Une quinzaine de chiens et de chats sont ainsi proposés à l'adoption. Pour chacun d'entre eux, il y a un formulaire de pré-adoption à remplir et une somme de 135 euros à verser pour les formalités et l'adhésion à l'association.

"Nous recherchons avant tout des gens qui ont réfléchi leur décision et qui sauront prendre soin d'eux" indique la présidente d'Arche et Relais qui rappelle que ces animaux nécessitent une attention toute particulière.

Toutes les précautions doivent être prises. Ce sont des victimes de la guerre. Ils sont par exemple très sensibles aux bruits de pétards ou de sirènes.

Fabienne, présidente de l'association Arche et Relais

Autre condition à remplir : les adoptants devront résider à une "distance raisonnable" de Thouars pour faciliter le suivi de ces fragiles réfugiés dans leur nouveau foyer. 

Ces profils très atypiques ne simplifient pas la tâche de l'association qui, à ce jour, n'a pu trouver qu'un seul adoptant. "Les gens ne réalisent pas l'urgence de la situation" se désole Fabienne qui lance donc un SOS. "Il faut absolument qu'on leur trouve à tous une famille".

D'autant que le temps presse. Le convoi est supposé quitter l'Ukraine le 10 décembre pour une arrivée à Thouars deux jours plus tard. Si tout va bien, Basilio, Rubik et leurs copains seront accueillis par leur nouvelle famille. 

Contact Association Arche et Relais : archeetrelais@orange.fr

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité