Le 06 juillet, c'est la journée mondiale du bisou !

Aujourd'hui, le monde célèbre la journée du bisou ! Un geste d'affection mis à mal par la crise sanitaire que nous traversons. 

Le bisou, un geste d'amour et d'affection difficile à conjuguer avec les fameux gestes barrières.
Le bisou, un geste d'amour et d'affection difficile à conjuguer avec les fameux gestes barrières. © Elsa Arnould
Porter le masque, saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades, respecter un mètre de distance... Les recommandations gouvernementales ne jouent pas en faveur du bisou, marque d'amour et d'affection pratiquée dans 90% des cultures du monde, d'après l'ouvrage "The Science of kissing". En France, il est d'usage de se faire la bise pour se dire bonjour ou aurevoir. Alors, à l'occasion de la journée internationale du bisou, nous sommes allés à votre rencontre dans les rues de Périgueux pour savoir si vous vous adonniez toujours aux embrassades. 

"Je n'arrêterais jamais de faire des bisous à mon papa et à ma maman ! Celui du soir, c'est le plus important sinon je n'arrive pas à m'endormir" s'exclame la petite Manon. Dans son cercle familial, les baisers, les bécots et autres poutous n'ont jamais cessé. "C'est très important, nous n'avons pas changé notre façon de faire avec les enfants" explique sa maman qui admet toutefois avoir modifié sa manière de saluer "les amis et les grands-parents". 
 

Le bisou, un geste automatique 

Certains avouent avoir du mal à se passer de la petite bise, un geste "tellement automatique" d'après une passante croisée au hasard de notre reportage. "On a été longtemps confinés, éloignés de tout... alors quand on revoit nos proches, on n'y pense plus et hop, on s'embrasse". "Quand j'ai revu mes petits-enfants après deux mois et demi passés loin d'eux, j'avoue les avoir embrassés" confesse une autre dame. 
 

La peur du virus rôde toujours 

"Je n'embrasse pas mes proches, ça me fait peur" admet un retraité qui avoue tout de même continuer de déposer des baisers sur les lèvres de sa femme. Ne pas embrasser ses collègues de travail passe encore... Mais se restreindre avec sa famille "c'est très compliqué, il y a un manque terrible" confie une touriste. 
 

Comment se saluer sans s'embrasser ? 

Mais alors, comment se saluer sans se faire la bise ? Pour Francis, commerçant, "tout passe par le regard". "Le sourire des yeux, c'est un grand bonjour" explique-t-il en joignant le geste à la parole. Certains optent pour des coups de coudes ou pour des baisers envoyés avec les mains. D'autres, plus imaginatifs mettent au point des chorégraphies. Bref, il y a mille et une façon de se dire bonjour.
 
La journée internationale du bisou !

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
famille société coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter