La "Tamalou Dance", une chanson pour oublier les bobos du quotidien

Publié le
Écrit par CB et Bertrand Lasseguette
durée de la vidéo : 02min 10
La joyeuse rengaine est très partagée sur les réseaux sociaux. Des musiciens périgourdins sont à l'origine de cette chanson qui se moque des gens qui se plaignent tout le temps. ©Bertrand Lasseguette /France 3 Aquitaine

La joyeuse rengaine est partagée sur les réseaux sociaux. Des musiciens périgourdins sont à l'origine de cette chanson qui taquine les gens qui se plaignent tout le temps.

"T'as mal où ? Aux tétous. T'as mal où ? Au bidou ? T'as mal où? Aux genoux ? Oui, j'ai mal partout".

Sur un air d'accordéon, les trois musiciens invitent à la danse. Sur le clip, des séquences festives illustrent la chansonnette avec, pour décor, le Périgord noir.

Nous avons rencontré deux membres des Tamalous dans le petit village de Florimont-Gaumier.

Eva et Jacques Claret, le compositeur de la chanson, sont très attachés à ce petit coin de Dordogne. "Je suis fils de paysan", raconte ce dernier. "Mon père était paysan dans un hameau à côté. Tout gamin j'ai travaillé à la ferme. J'ai été conseiller municipal dans cette commune".

Jacques a également tenu des dancings en Corrèze et animé des bals populaires et autres thés dansants. 

La Tamalou Dance est née de l'observation de certains clients ! Il s'est inspiré des discussions du quotidien quand chacun raconte son arthrose ou ses essoufflements. Mais, étonnamment, tout disparaît sur un air d'accordéon. 

"Et quand je chante, et quand je danse, je n'ai plus mal du tout !" dit la chanson. C'est sans doute la solution à tous nos problèmes, selon le trio à la bonne humeur communicative.

Jusqu'aux Philippines

Il y a eu plusieurs versions vidéo de cette chanson. La dernière, plus rythmée, a fait le tour du monde. On y voit des écoliers philippins. Eva explique "ma mère est directrice d'école. Ça fait la joie!" car au-delà du rythme, c'est la convivialité et le plaisir d'être ensemble que semble vouloir partager le couple.

Eva et Jacques se sont rencontrés au Moyen-Orient, il y a de ça quelques années. Ils jouaient de la musique, chacun de leur côté, dans des hôtels. Une vie faite de musique et de voyages par-delà les mers, qu’ils poursuivent encore aujourd'hui. Tout en faisant régulièrement, bien-sûr, une pause en Périgord.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité