• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Fichage illégal de personnalités par Monsanto : l'élu périgourdin Germinal Peiro concerné

Le président du conseil départemental de Dordogne Germinal Peiro se réserve le droit de déposer plainte conte Monsanto. / © Florian Rouliès
Le président du conseil départemental de Dordogne Germinal Peiro se réserve le droit de déposer plainte conte Monsanto. / © Florian Rouliès

Monsanto est accusé d'avoir fiché des centaines de personnalités en fonction de leur opinion sur le glyphosate ou les OGM. Les données du président du conseil départemental de la Dordogne figurent dans ces fichiers.

Par A.L

Les journalistes de l'Oeil du 20 heures sur France 2 et du journal Le Monde ont révélé jeudi 9 mai que Monsanto avait fiché des centaines de personnalités en fonction de leur opinion sur le glyphosate ou des OGM et encore sur leur propension à être influencés.

Les journalistes ont obtenu des documents confidentiels. 


Germinal Peiro fiché comme opposant au glyphosate

Un deuxième document qui date de 2016 répertorie les adresses privées et les téléphones sur liste rouge de 200 personnalités. Le nom de Germinal Peiro ainsi que ses coordonnées apparaissent dans ces documents, dans le côté des détracteurs. 

Ecoutez la réaction de Germinal Peiro interrogé par Florian Rouliès de France 3 Aquitaine : 
Fichage illégal de personnalités par Monsanto : l'élu périgourdin Germinal Peiro est concerné


Germinal Peiro a été contacté il y a quelques jours par une journaliste de France 2 pour l'informer qu'il apparaissait dans ce ficher. 

Le président du conseil départemental de Dordogne a été député et rapporteur du projet de loi sur l'Agroécologie. Il a pris position à de nombreuses reprises contre les pesticides et contre l'utilisation du glyphosate. 

Germinal Peiro se réserve le droit de porter plainte contre le géant de l'agrochimie.


France Télévisions a annoncé son intention de porter plainte


Dimanche, France Télévisions a annoncé son intention de porter plainte après la révélation du possible fichage illégal de certains de ses journalistes, pour le compte de Monsanto.

"Tout notre soutien aux journalistes victimes de fichage illégal",a réagi sur Twitter le directeur de l'information du groupe, Yannick Letranchant.

@francetele dénonce avec la plus grande fermeté ces méthodes inacceptables et va porter plainte. L'indépendance de l'information est au cœur de nos missions de service public",dit-il dans son message.

 


Le parquet de Paris a annoncé avoir ouvert une enquête vendredi, après la plainte déposée le 26 avril par Le Monde et un de ses salariés, qui figurait dans les fichiers incriminés. 

Sur le même sujet

Quelle est la nature de son engagement ?

Les + Lus