La périgourdine Manon Hostens en course mercredi matin pour le kayac monoplace après une 7e place en K2

Manon Hostens et sa co-équipière Sarah Guyot se sont déclarées déçues et frustrées après leur 7e place en finale du kayak biplace ce matin aux Jeux Olympiques de Tokyo. Alors qu'elles avaient réalisé une très belle course en demi-finales.
Le duo Manon Hostens/Sarah Guyot termine 7e des finales du kayak biplace déçues et frustrées après une 3e place en 1/2 finales
Le duo Manon Hostens/Sarah Guyot termine 7e des finales du kayak biplace déçues et frustrées après une 3e place en 1/2 finales © AFP/Luis Acosta

"Aujourd'hui, il y a eu deux sensations, les super sensations de demi-finale où on a été vraiment dans le coup et où on était vraiment
satisfaites, et la finale où on est complètement à l'opposé
" confie Sarah Guyot. 

"Vraiment, on ne sait pas ce qui s'est passé, on ne comprend pas"


Les deux françaises ont perdu deux secondes entre les deux courses de ces phases finales du kayak biplace. Elles ont parcouru les 500 mètres de leur 1/2 finales en 1'38"446 en se classant 3e de leur course.

En finale, elles terminent en 1'40"329 et prennent la 7e place, trop loin du podium... 

 

 

"Il y avait des petites choses à rectifier par rapport à la demie, mais les bases étaient vraiment solides, on a réussi à bien partir. On avait l'envie, on était libéré, on arrivait à bien se trouver, à bien glisser" regrette la kayakiste originaire du périgord noir. 
 

Manon Hostens avoue elle aussi qu'elle ne comprend pas ce qu'il s'est passé. "Ce qu'on avait vraiment travaillé, c'était le train de course et l'engagement sur le milieu de course. Sur la série et la demie, on les avait bien faits. Là, on a fait la même chose, mais on était un cran derrière" analyse t-elle.

Manon Hostens doit maintenant se concentrer sur sa course en solo, le kayak monoplace, dont les séries sont programmées mercredi matin à 3h12 et les phases finales jeudi matin.

Elle enchaînera vendredi avec le K4 sur 500 mètres, toujours avec Sarah Guyot plus deux autres kayakistes, Léa Jamelot et Vanina Paoletti.

Après cette déception en biplace elle a déclaré vouloir "bien faire le bilan, digérer et repartir".

 


  

   

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport canoë-kayak jeux olympiques