Municipales 2020 : à Périgueux l'union impossible de la gauche ?

François Carême, candidat EELV (en haut à gauche) ; Michel Moyrand, liste "Rénovons Périgueux" (en haut à droite) ; Delphine Labails, candidate PS (en bas à gauche) et Hélène Reys, liste "Collectif citoyen Périgueux" (en bas à droite) / © Elsa Arnould
François Carême, candidat EELV (en haut à gauche) ; Michel Moyrand, liste "Rénovons Périgueux" (en haut à droite) ; Delphine Labails, candidate PS (en bas à gauche) et Hélène Reys, liste "Collectif citoyen Périgueux" (en bas à droite) / © Elsa Arnould

Pas moins de quatre listes ancrées à gauche se présenteront aux prochaines élections municipales à Périgueux. Les diverses tentatives d'union de la gauche n'auront finalement pas abouties. 

Par Elsa Arnould

Des regrets, mais pas d'alliance

"Est-ce que je regrette ? Oui, je regrette puisque jusqu'à la dernière minute j'ai porté ce projet d'union de la gauche auquel j'étais très attachée !" confie Delphine Labails, candidate du Parti socialiste aux élections municipales de Périgueux.

Venue la soutenir, Najat Vallaud-Belkacem abonde en ce sens : "On préférerait toujours que le rassemblement se fasse plus facilement et plus rapidement ! On comprend que chacun souhaite défendre une identité politique, mais plus l'élection approchera, plus c'est la raison qui doit l'emporter. Est-ce qu'on veut laisser la ville à une majorité de droite ou une majorité de gauche ?" s'interroge l'ex-ministre de l'Éducation nationale. 
 
Najat Vallaud-Belkacem et Delphine Labails dans le QG de campagne de la candidate socialiste. / © Elsa Arnould
Najat Vallaud-Belkacem et Delphine Labails dans le QG de campagne de la candidate socialiste. / © Elsa Arnould


Qui m'aime me suive...  

"Si les gens voulaient nous rejoindre, ils pouvaient le faire volontiers... Mais apparemment, ils ne l'ont pas fait" s'amuse François Carême, qui conduit la liste d'Europe Écologie les Verts. Pour ce novice en politique, les autres listes ancrées à gauche n'allaient pas assez loin en terme d'écologie : "Ce n'est pas une ligne sur un programme ! L'écologie, c'est un système d'action qui permet de changer la nature de la ville !" explique-t-il. 
 
Laurent Daguet (militant associatif) et François Carême (candidat EELV) dans leur local de campagne. / © Elsa Arnould
Laurent Daguet (militant associatif) et François Carême (candidat EELV) dans leur local de campagne. / © Elsa Arnould


Pas de tambouilles ! 

"Nous ne sommes pas dans une stratégie d'alliance" détaille de son côté Hélène Reys, tête de liste du "Collectif citoyen Périgueux". "Depuis le début, on a dit pas de tambouilles, ça veut dire pas de négociations ! Certains membres de la liste Europe Écologie Les Verts ont assisté à quelques-unes de nos réunions... Il semble que notre démarche démocratique n'ait pas convenue..." poursuit l'ex-candidate France Insoumise aux élections législatives. 
 
Hélène Reys entourée des membres du "Collectif citoyen Périgueux". Hasard ou non... leur QG de campagne est situé juste en face de la mairie de Périgueux. / © Elsa Arnould
Hélène Reys entourée des membres du "Collectif citoyen Périgueux". Hasard ou non... leur QG de campagne est situé juste en face de la mairie de Périgueux. / © Elsa Arnould
 

Guerre d'ego ou réels désaccords ?

Reste à connaître les causes profondes de cette impossible alliance de la gauche. Guerre d'ego ? Réels désaccords ? Car lorsqu'on se penche sur les propositions des candidats, les similitudes l'emportent sur les divergences. Végétalisation de la ville, développement des transports en commun, restauration collective bio et locale... Parfois, les projets pour la capitale périgourdine se ressemblent ! "Qui se ressemble, s'assemble" dit pourtant l'adage... 
 
À​​​​​​​ Périgueux, quatre listes de gauche sont en lice pour les élections municipales.
Reportage France 3 Périgords d'Elsa Arnould, Florian Rouliès et Sophie Giraud.
​​​​​​​​​​​​​​

Sur le même sujet

Les + Lus