Dordogne : ces festivals d'été qui pourraient avoir lieu malgré le coronavirus

Le festival Musiques aux coeurs de Montignac, en 2019. / © Florian Rouliès - France 3 Périgords
Le festival Musiques aux coeurs de Montignac, en 2019. / © Florian Rouliès - France 3 Périgords

Si l'épidémie a eu raison de plusieurs grands rendez-vous, comme MIMOS, certains festivals aux jauges plus limitées pourraient encore avoir lieu. Certains organisateurs l'assurent : ils feront tout pour maintenir les petites manifestations cet été.

Par Florian Rouliès

Un concert en plein air, sous les étoiles et les lampions, dans le doux air du soir. À oublier ? Pas encore, car l'espoir reste permis pour profiter de certains festivals, cet été en Dordogne. S'il est sûr que la programmation sera extrêmement réduite, de nombreux organisateurs expriment leur volonté de maintenir certains spectacles. Deux jours après la présentation du plan de déconfinement par le Premier ministre, voici donc un tour d'horizon (non exhaustif) des événements culturels qui pourraient maintenir une partie de leur offre cet été en Périgord.


Le Festival des jeux du théâtre de Sarlat

Son directeur artistique, Jean-Paul Tribout, est clair : "À l'heure où je vous parle, le festival n'est pas annulé". Prévu du 18 juillet au 3 août, ce rendez-vous dédié au 6ème art garde une programmation ambitieuse, bien que l'organisation soit repensée.

La plus grande jauge, celle de 600 sièges sur la Grand-Place, sera supprimée. Mais nous n'avons pas prévu d'annuler les spectacles ayant lieu sur les autres scènes, qui regroupent entre 250 et 400 personnes.

Du gel hydroalcoolique a été commandé et le public sera sommé de venir avec des masques. "C'est l'état de notre réflexion actuelle, précise le directeur, nous serons bien sûr contraints de nous adapter aux consignes qui seront données par les autorités". Dans son discours, le premier ministre a fixé au 2 juin le futur point d'étape : "ça nous convient très bien, assure Jean-Paul Tribout, nous verrons à ce moment là si nous pouvons continuer sur cette lancée ou s'il conviendra de prendre d'autres décisions".
 
Une représentation théâtrale lors de l'édition 2016 du Festival des jeux du Théâtre de Sarlat. / © Pascal Tinon - France 3 Périgords
Une représentation théâtrale lors de l'édition 2016 du Festival des jeux du Théâtre de Sarlat. / © Pascal Tinon - France 3 Périgords


Le festival du théâtre baroque

En Périgord noir toujours, ce festival fondé par la compagnie l'Oghmac doit proposer sa 6ème édition du 27 juillet au 3 août. Petit festival aux jauges habituelles de 150 personnes, il pourrait s'adapter en réduisant encore le nombre de spectateurs. "Même à 50 personnes, cela reste envisageable" assure son directeur, Charles Di Meglio. 

Nous réfléchissons aux mesures à prendre : le premier rang sera à plus de 3 mètres des acteurs, nous installerons les spectateurs à la distance d'un bras minimum les uns des autres, peut-être jouerons-nous tout en extérieur. 

Comme tous les petits festivals, celui-ci a de bonnes chances de se maintenir sans trop devoir se réinventer. Intitulée "Farces et facétie", l'édition 2020 est placée sous le signe de l'humour. 


Le festival Musiques aux coeurs de Montignac

Prévu du 27 juillet au 2 août, le festival dédié aux musiques et danses du monde n'est, pour l'heure, pas annulé. La manifestation devait fêter en grande pompe son 40ème anniversaire, et son directeur, Alain Labatut, l'annonce la mort dans l'âme : ça ne sera clairement pas possible.

Il est certain que le festival ne conservera pas la programmation que nous avions imaginée. Mais on aimerait malgré tout maintenir un petit quelque chose !

Un bureau est prévu la semaine prochaine pour permettre aux organisateurs d'y voir plus clair. "Comme tout le monde, nous ne savons pas quelle sera la situation sanitaire fin juillet, précise Alain Labatut. Alors difficile de vous dire à cette heure ce que nous serons en mesure de proposer au public."
 
Un spectacle du festival montignacois, l'été dernier. / © Florian Rouliès - France 3 Périgords
Un spectacle du festival montignacois, l'été dernier. / © Florian Rouliès - France 3 Périgords


Le Festival du Périgord Noir

Chaque année ce festival propose de nombreux concerts de musique classique dans différents lieux du sud du département. Initialement prévu du 26 juillet au 19 août, cette édition sera finalement plus courte, probablement du 7 au 15 août. C'est en tout cas le souhait des organisateurs :

Nous comptons proposer moins de concerts, autour d'un programme plus resserré, dans des lieux de petites jauges. Quoi qu'il en soit, nous avons la volonté que le festival existe cet été.

Le programme initial qui est en ligne sur le site internet du festival, n'est donc plus vraiment d'actualité. "Nous prévoyons de nous réunir le 12 mai pour déterminer de quelle façon la programmation évoluera".


L'été musical en Bergerac

Les organisateurs du festival du Périgord Pourpre font également tout ce qu'ils peuvent pour maintenir une partie, au moins, de la programmation prévue du 1er au 18 août. Plusieurs sites accueillent chaque année les différents concerts, du château de Biron à la bastide de Monpazier. Marc Chisson, le fondateur de ce rendez-vous, est "encore dans le flou" concernant la possibilité ou non de maintenir les spectacles dans ces lieux prestigieux :

Au pire, nous supprimerons les grands spectacles, et resserrerons la programmation autour des formations classique de musique de chambre, plus intimes, dans des lieux plus petits. Ce serait un crève-coeur d'annuler les ballets et opéras... mais notre volonté est de proposer quelque chose, même a minima.

Il faudra attendre au moins le milieu du mois de mai pour connaître plus précisément le programme de cette édition 2020. L'un des rendez-vous phares était la venue d'un grand orchestre de Saint-Pétersbourg. Celle-ci pourrait hélas être annulée.
 
Derviche Tourneur à Monpazier, en 2016, dans le cadre du festival de l'été musical en Bergerac. / © Florian Rouliès - France 3 Périgords
Derviche Tourneur à Monpazier, en 2016, dans le cadre du festival de l'été musical en Bergerac. / © Florian Rouliès - France 3 Périgords


Più di Voce

Les Périgourdins devraient aussi pouvoir profiter de concerts d'art lyrique cet été, grâce au festival Più di voce. Patrick Magnée, son président, compte bien faire en sorte que cette édition 2020 puisse se tenir du 20 au 31 juillet :

Si on ne nous l'interdit pas, on prévoit de faire jouer les spectacles en extérieur. Il y a de très beaux endroits pour cela, comme devant l'église de Saint-Léon-sur-Vézère, par exemple.

Chaque année, la manifestation réunit environ 1200 personnes, réparties sur six concerts. 


Itinéraire baroque en Périgord

Les organisateurs de ce festival dédié à la musique baroque l'annoncent tout de go : le concert de printemps et les rendez-vous de fin juillet et début août n'auront pas lieu. Ils envisagent en revanche d'organiser une séance de rattrapage sur deux jours les 16 et 17 août. Un concert serait donné le 16, et "l'itinéraire" à proprement parler se ferait le lendemain, selon le président Robert Nicolas Huet.

Les églises qui accueillent les spectacles ont une jauge d'environ 100 personnes, mais on s'acheminerait davantage vers des salles de 40 personnes maximum. 

Tout cela, bien sûr, dans la mesure où les consignes gouvernementales l'autoriseraient. Car dans les propos de Robert Nicolas Huet, comme chez toutes les personnes interrogées pour les besoins de cet article, le conditionnel reste le temps le plus employé.
 

Festivals : les règles connues à ce jour

  • Les festivals rassemblant plus de 5000 personnes sont interdits jusqu'en septembre. La question ne se pose donc plus pour les grands festivals. Pour rappel, MIMOS avait annoncé son annulation le 15 avril dernier.
  • Les rassemblements de plus de 10 personnes interdits à partir du 11 mai... mais jusqu'à quand ? Les organisateurs des petits festivals comptent sur la levée de cette restriction début juin.
  • Certains maires interdisent dans tous les cas. Plusieurs communes ont fait savoir que, quelle que soit la jauge et la règle nationale, ils n'accepteront pas les concerts et spectacles sur leur territoire. 
  • Le président du Conseil Régional, Alain Rousset, a envoyé une lettre au Premier ministre demandant l'interdiction de tous les festivals au plus vite, pour clarifier une bonne fois pour toutes la situation. À suivre.

Sur le même sujet

Les + Lus