Dordogne : la factrice mordue par un chien monté dans son fourgon écope d'un “rappel au règlement”

La mairie de Douzillac, en Dordogne. Photo d'illustration / © Google maps
La mairie de Douzillac, en Dordogne. Photo d'illustration / © Google maps

Une factrice, menacée de sanctions pour avoir conduit jusqu'à la mairie de Douzillac (Dordogne) un chien errant monté dans son véhicule de fonction, ne fera finalement l'objet que d'un simple "rappel au règlement", a-t-on appris mercredi auprès de la CGT.

Par AR et AFP

"La direction des ressources humaines de La Poste (pour la Gironde, la Dordogne et le Lot-et-Garonne, ndlr) nous a indiqué par téléphone ce (mercredi) matin qu'il n'y aurait pas de sanction, mais que la salariée recevrait une lettre de rappel au règlement, plus précisément aux consignes de sécurité", a précisé Gisèle Bourcier, secrétaire générale du syndicat CGT-FAPT.

Convoquée pour un "entretien préalable à sanctions"


La salariée de La Poste, à qui sa hiérarchie reprochait "un manquement au règlement intérieur" et notamment aux règles de sécurité, avait été convoquée mardi par la direction régionale de La Poste pour un "entretien préalable à sanctions".

Durant une tournée que la factrice effectuait fin septembre à Douzillac, un chien errant était monté à son insu dans son véhicule de fonction, dont la portière était restée ouverte pendant un arrêt, selon un responsable départemental de la CGT, Thomas Lefort.

La factrice avait alors conduit le chien en mairie pour le remettre au personnel municipal, et s'était fait mordre par l'animal sur le parking de la mairie alors qu'elle tentait de le faire descendre.

La direction régionale de La Poste s'est également "engagée à faire reconnaître auprès de la CPAM (Caisse primaire d'assurance maladie) cette morsure comme un accident du travail", a par ailleurs précisé la syndicaliste.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Plein Phare avec Marius Trésor

Les + Lus