Cet article date de plus de 3 ans

Dordogne : Ils partent faire le tour du monde à vélo

Un an pour traverser  22 pays et parcourir 22 000 kilomètres, voici le défi que se sont lancé Annia et Romain, deux jeunes périgourdins. Ils viennent de partir de Saint-Julien de Lampon, un projet mûri de longue date
Un jeune couple vient de partir de Dordogne pour effectuer un tour du monde ©France 3 Périgords


L'idée, à la base, c'est surtout celle de Romain. Romain Carnille a 28 ans, et cet originaire de Saint-Julien-de-Lampon qui travaille à Marseille a toujours eu un petit vélo dans la tête pour l'emmèner au bout du monde. Annia Malioukova, d'un an sa cadette, s'est laissée séduire par l'idée, au point que ce qui n'était qu'une rêverie est devenu un projet abouti, travaillé minutieusement pendant un an et demi.

Dimanche, les deux jeunes gens en couple depuis 7 ans ont franchi le pas, ils ont pris le départ de St Julien de Lampon. 

Au programme, la traversée de 22 pays avec comme objectif de partir à la découverte des habitants, en essayant au maximum de se faire héberger. Il se sont fixé pour cela une soixantaine de kilomètres à parcourir chaque jour, avec un seul jour de repos par semaine. C'est ce qu'il faut pour parcourir les 22 000 kilomètres de trajets étudiés sur la carte. Pas question pour autant de viser l'exploit sportif, il n'y a comme date butoir que la fin du congé sabbatique de Romain début avril 2019.

En première ligne de mire, la Russie. Annia compte bien partir à la découverte de son pays d’origine et emmener son amoureux assister à un match de la Coupe du monde de football.

Mais ce ne sera que le début de l'aventure, qui devrait les conduire aux États-Unis, au Pérou, en Bolivie, et en Nouvelle-Zélande, puis au Vietnam, au Laos et au Cambodge pour finir en Thaïlande. L'Afrique n'est pas au programme, pour des raisons de sécurité et de complexité.

Pour se donner les moyens de ses ambitions, le jeune couple a mis de côté 34 000 euros et mobilisé des sponsors. Des écoliers de Saint-Julien-de-Lampon et Marseille ont également voulu suivre l'aventure à distance et en faire un outil pédagogique. Et tout un chacun est invité à suivre le périple sur les réseaux sociaux, via YouTube, Instagram, Twitter ou Facebook.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aventure sorties et loisirs cyclisme cyclisme sur route