Dordogne : la ministre Nicole Belloubet à la rencontre des détenus modèles de la prison de Neuvic-sur-l'Isle

La garde des Sceaux Nicole Belloubet était en visite en Dordogne mercredi 31 juillet, au centre de détention de Neuvic-sur-l'Isle. Une prison qui expérimente un régime assoupli pour les détenus "modèles".
Avec le module respect, les détenus peuvent travailler dans le potager installé au sein de la prison.
Avec le module respect, les détenus peuvent travailler dans le potager installé au sein de la prison. © France 3 Aquitaine
À la prison de Neuvic-sur-l'Isle en Dordogne, 90 détenus participent au module expérimental respect.

Un régime pénitentiaire plus souple où les prisonniers circulent librement, participent à des activités, comme Mohammed, qui s'occupe tous les jours du potager. "C'est bien, on se lève le matin à 7 heures, il y a beaucoup d'activités, on ne sent pas abandonnés. C'est le calme, et on apprend beaucoup de choses" apprécie-t-il. 
   

"Les détenus ont des obligations qui les conduisent vers l'autonomie. Ces obligations consistent à se lever à une heure précise, à prendre en charge l'entretien de leur bâtiment, à avoir des activités, qu'il s'agisse de formation, de travail.. Tout cela conduit au réapprentissage vers l'autonomie", souligne Nicole Belloubet, la garde des Sceaux qui visitait l'établissement mercredi 31 juillet. 

Diminution de la violence 

 
Expérimenté depuis un an, le dispositif semble porter ses fruits, et apaiser le climat entre détenus et surveillants.  "Les phénomènes de violence sur ce bâtiment sont quasi nuls", confirme Grégory Davril, responsable du module respect au sein du centre de détention. 

Déjà testé dans 18 prisons françaises, comme à Mont-de-Marsan dans les Landes, le module respect devrait prochainement être étendu.
 
Visite de Nicole Belloubet au centre de détention de Neuvic
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société