• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La Dordogne se prépare à un froid de canard, des transports scolaires annulés, le plan hivernal en marche

Vague de froid à Périgueux / © France 3 Périgords
Vague de froid à Périgueux / © France 3 Périgords

Météo France a annoncé une vague de froid importante à partir de ce mardi. La préfecture prend les devants, en veillant notamment au bon fonctionnement du plan hivernal auprès des publics fragilisés

Par Pascal Faiseaux

Du froid en hiver, rien d'exceptionnel. Mais à partir de ce mardi, Météo France annonce des températures négatves qui sont être accompagnées de chutes de neiges à l’est de l’axe Nontron / Sarlat.

Première conséquence, la Région a décidé la suspension des transports scolaires dans les secteurs de Lanouaille et La Coquille


De quoi remobiliser les services de l’État qui rappelle que son plan hivernal 2018-2019 pour l'hébergement d'urgence des plus démunis prévoit dans le département la mobilisaton de 100 à 113 places en établissements d'hébergement (60% sur Périgueux, 30 % sur Bergerac et 10% sur Sarlat).

Un dispositif qui semble suffire pour le moment : la semaine dernière 98 places ont été en moyenne mobilisées chaque nuit sur les 110 places ouvertes. Mais le cas échéant, si les besoins augmentent en même temps que les températures baissent, des chambres d'hôtels pourront être mises à disposition sur Périgueux et Bergerac et localement dans d'autres communes.

De son côté, le 115 (numéro d'Urgence Sociale anonyme et gratuit, disponible tous les jours de 9h à 23h) est également mobilisé. Il s'agit de rester vigilant aux besoins, même lorsqu'ils ne sont pas formulés. C'est le cas pour les personnes résidant dans des habitats précaires.

Un dispositif complété par les maraudes mises en place sur Périgueux et Bergerac depuis le début du mois de novembre. Les maraudes essaient d'aller au-devant des personnes dans le besoin sans attendre d'être sollicitées afin d'apporter un premier secours ou d'orienter les personnes en difficulté vers les services adaptés.

Enfin les traditionnels numéros d’urgences restent toujours disponibles, ils permettent notamment à chacun de signaler toutes personnes en difficulté.

Pour mémoire :

le 115 est le service d’appels téléphoniques pour l’hébergement et l'orientation des personnes sans-abri
Le 15 est le numéro du SAMU pour les urgences médicales
le 18 : le numéro des Pompiers du département, à réserver pour les urgences vitales.
Le 17 est le numéro de la police
Le 112 : le numéro d'urgence européen valable dans toute la C.E.E. La particularité de ce numéro consiste en son absence de spécificité : il concerne toutes les urgences (médicales, incendies, police…).


Les 15, 17 et 18 sont gratuits et accessibles par tous les postes commutés, même lorsque la ligne téléphonique a été supprimée, même lorsqu'il n'y a pas de tonalité. Ceci est aussi valable de n'importe quelle cabine téléphonique, sans qu'il soit nécessaire de posséder ni carte ni aucun autre moyen de paiement quelconque.

Sur le même sujet

Didier Bily, champion de France de 50 m handisport

Les + Lus