Germinal Peiro : les médecins, la fibre, le tourisme, le contournement de Périgueux et Beynac

Le Président du Conseil Départemental continue à marteler la liste des arguments qui plaident selon lui en faveur du contournement de Beynac / © France 3 Périgords - Emilie Bersars & Pascal Tinon
Le Président du Conseil Départemental continue à marteler la liste des arguments qui plaident selon lui en faveur du contournement de Beynac / © France 3 Périgords - Emilie Bersars & Pascal Tinon

Germinal Peiro s'est exprimé sur les dossiers de cette rentrée  lors d'un entretien avec la presse départementale, ce lundi. Désertification médicale, zone blanche, déviation de Beynac, en voici les grandes lignes : 

Par Sébastien Bouwy

 


Beynac, le "Benalla de la culture" et les voyous


Sur ce dossier, le président du département est toujours très sensible. Il  est revenu sur les récentes polémiques et les prises de position de Stéphane Bern qu'il surnomme le "Benalla de la culture" en raison du "sentiment de toute puissance du chargé de mission patrimoine d'Emmanuel Macron "qui n'hésite pas à tacler des préfets". 

De nouveaux signalements auprès du procureur de la république de Bergerac ont été faits par le conseil départemental, il concerne des menaces de mort sur des agents de la collectivité et sur un ouvrier d'une entreprise. 

Germinal Peiro est revenu longuement sur le dérapages observés sur les réseaux sociaux : "Quand je lis qu'il faut me "buter", quand je vois des gens se filmer devant chez moi, en train d'accrocher une pancarte menaçante, je dis que ce sont des méthodes de voyous"- ajoute t'il. 

Le président du département a également déclaré qu'une plainte avait été déposée contre Kléber Rossillon (l'opposant historique à la déviation et propriétaire du château de Castelnaud) "qui a foncé avec sa voiture sur la responsable des fouilles"

Sinon, concernant le chantier, les travaux avancent normalement. 


Le contournement de Périgueux 

"Périgueux sera la seule ville de cette taille en France et en Europe à ne pas avoir de contournement" a estimé Germinal Peiro. L'état manquant d'argent, la solution pour le département est d'en appeler aux ASF. "Je mets le dossier à la discussion, il faut que les différentes parties s'en saisissent maintenant" a indiqué Germinal Peiro. Pour lui, c'est une nécessité environnementale et économique. A ceux qui lui reprochent de vouloir faire trop de routes, il ajoute : "à ma connaissance, on ne transporte pas les veaux pour la SOBEVAL dans des sacoches à vélo"


La désertification médicale

Il annonce la création d'un centre départemental de santé. Le département va salarier autant de médecins qu'il le faut.  En duo, ils seront affectés dans les zones désertées. Ils se déploieront notamment dans les centre médico-sociaux. Excideuil ouvrira le bal. Pour information, les deux médecins de l'hôpital de la ville ont 70 ans ! 
Le département qui rappelle avoir mis en place, un prêt d'honneur, avec des étudiants en médecine. En échange d'une aide de la 2ème à la 9ème année de 200 euros par mois, ils s'engagent à travailler pour un minimum de 5 ans en Périgord. 

Les zones blanches

Le déploiement de la fibre reste le premier chantier du département. 
Concernant la téléphonie, 20 pylônes-relais supplémentaires seront installés en Dordogne. Une obligation pour les opérateurs, mais la Dordogne et en finance trois supplémentaires. Les premiers secteurs à en bénéficier : Bouzigues, Valeuil, Saint-Privat-des-Près. 


Tourisme : une saison moyenne

Après un bon démarrage au printemps, en raison des ponts, la saison a été marquée par un mauvais mois de juillet. 
Le département a observé les remarques des touristes sur le prix élevé des vacances dans le département. 
"Nous allons mettre en avant les sites gratuits en Dordogne" a indiqué Germinal Peiro. 

 

Sur le même sujet

Le BBD réussi son début de Pro A

Les + Lus