Hoan et Thi Liên, 25 ans à eux deux, les petits prodiges du tennis de Dordogne

La fratrie Mouret : ne les provoquez pas sur un terrain de tennis ! / © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Bertrand Lasseguette
La fratrie Mouret : ne les provoquez pas sur un terrain de tennis ! / © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Bertrand Lasseguette

Thi Liên (11 ans) et Hoan Mouret (14 ans) ne sont pas des frères et soeurs ordinaires. Ce sont deux étoiles montantes du tennis français, qui comptent bien atteindre les plus hautes marches. 

Par Pascal Faiseaux

Ils évoluent tous les deux au au Tennis Club de Bergerac Hoan, 14 ans, a déjà été élu sportif Bergeracois de l'année, et il a été vice-champion de France en double. Et la petite sœur, Thi Liên, 11 ans prend le même chemin. 
Classée 5/6, elle est sur les courts depuis qu'elle a 4 ans !

Il a fallu aménager sa scolarité pour qu'elle puisse suivre les entraînements intensifs quotidiens prodigués par son oncle Alexandre Vu Quang Huy (un des meilleurs joueur régionaux) et par son coach Thibault Courlet. Elle suit désormais un programme fédéral très exigeant auquel elle se soumet bien volontiers. La valeur n'attend pas le nombre des années ! La preuve, un palmarès déjà édifiant : 8ème de finale en Europe Junior Tour à Bressuire, Championne en finale Pré-national à Trélissac l'an dernier, Finaliste de la consolante à Trélissac l'année précédente, N°1 en ligue Aquitaine U10, elle effectue également des stages nationaux à Saint Raphaël, dans le Var. 

Et pour modèle elle prend... le grand frère. Il faut dire que Hoan a l'habitude de donner des sueurs froides à ses adversaires. 
Les jeunes Mouret, la rage de la balle / © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Bertrand Lasseguette
Les jeunes Mouret, la rage de la balle / © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Bertrand Lasseguette

Lui, c'est à 2 ans 1/2 qu'il a empoigné sa première raquette ! Le tonton se colle également à l'entraînement, en compagnie de Thibault Courlet entraîneur fédéral de la Ligue, d'Antoine Poussard (tous deux Conseillers Sportif Territorial) et de Daniel Marchal. Cocktail survitaminé et intensif qui porte déjà ses fruits, dopé par la combativité et la persévérance de l'adolescent. 

A 12 ans, il a intégré le Pôle Espoirs du Creps de Poitiers, ce qui lui a permis, 7 mois de travail intensif plus tard , de remporter son 1er tournoi européen en Albanie en avril dernier. Son palmarès ? Qualifications internationales des « PETITS AS » de Tarbes, 8ème de finale U14 du tournoi de MONTREUX en Suisse, 8ème de finale U14 du tournoir de VILAS à Marjoques, 8ème de finale U14 du tournoi d’ATHENES en Grèce, 16ème finale U14 du tournoi de ROTTERDAMN au Pays Bas, 16ème de finale U14 du tournoi de ZOETENMER au Pays Bas. Et la carrière ne fait que commencer.

Autant de performances coûteuses en efforts, et en finances ! 45 000 €uros par an pour les déplacements, les stages et les compétitions. Et même si la fédération et des donateurs prennent en charge une partie des frais, la famille à monté un site internet, le point gagnant et une page facebook pour récolter des fonds supplémentaires, et permettre aux petits périgourdins d'accéder aux plus hautes marches des podiums. 
 
Hoan & Thi Lîen, deux petits prodiges du tennis qui évoluent à Bergerac
Dans la famille Mouret, les enfants sont redoutables, une raquette à la main. Ils pratiquent le tennis depuis le plus jeune âge, possèdent un mental de champion et une solide envie... - France 3 Périgords - Elsa Arnould & Bertrand Lasseguette

Sur le même sujet

Les + Lus