Jérôme Peyrat adresse dans “Libération” un carton rouge à Laurent Wauquiez

© Jérôme Peyrat
© Jérôme Peyrat

Après le tract "Pour que la France, Reste la France" des Républicains qui avait fait récemment polémique, Jérôme Peyrat adresse une sévère mise en garde aux leaders de son ancien parti. 

Par Sébastien Bouwy

Comme Alain Juppé, Jérôme Peyrat n'a pas payé sa cotisation à son parti mais il reçoit encore du courrier. Comme Alain Juppé, le maire de La Roque Gageac est plutôt mesuré. Cependant sa récente tribune dans Libération  n'emprunte pas quatre chemins, tant Jérôme Peyrat est exaspéré par l'orientation prise par son ancienne formation. De plus, l'homme ne veut pas voir réduite la critique au trop facile :  "ça ressemble trop au front national" !
 


Car pour Jérome Peyrat, ce tract qui a fait polémique, il convient de ne pas seulement le juger sur la forme et les mots choisis.....car après tout comme il l'écrit "ce n'est pas la première fois que les patrons successifs de ce parti, et non des moindres, reprennent à l'envi les mots et les codes graphiques de l'extrême droite". 

Pour Jérome Peyrat, la question de "fond est bien plus grave, l'idée que la France resterait la France et conserverait son identité dans le repli, le conservatisme et un certain nationalisme est une imbécillité historique, culturelle et politique"

Virginie Calmels a été l'une des premières à féliciter Jérome Peyrat pour son analyse, preuve s'il en est que sa rupture avec Laurent Wauquiez est actée. 



La tribune de Jérôme Peyrat dans Libération 

Sur le même sujet

Haute-Vienne : les arboriculteurs cherchent des saisonniers pour la récolte des pommes

Les + Lus