• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Noyade d'un enfant dans la piscine municipale en 2015 : la ville de Terrasson renvoyée devant la justice

Le jeune Salim, 11 ans, avait trouvé la mort par noyade dans la piscine de Terrasson le 30 juillet 2015 / © France 3 Périgords
Le jeune Salim, 11 ans, avait trouvé la mort par noyade dans la piscine de Terrasson le 30 juillet 2015 / © France 3 Périgords

Les faits remontent à 2015. Il aura fallu plus de trois ans d'information judiciaire avant que la juge d'instruction ne décide de renvoyer l'affaire devant le tribunal correctionnel de Périgueux. La ville de Terrasson et son Directeur des Services Techniques devront répondre d'homicide involontaire

Par Pascal Faiseaux

Les faits ont été révélés par nos collègues du quotidien Sud Ouest. Après un peu plus de trois ans d'information judiciaire, la juge d'instruction en charge du dossier vient de décider de renvoyer la ville de Terrasson -Lavilledieu ainsi que son Directeur des Services Techniques devant le tribunal correctionnel de Périgueux, à une date pour l'instant inconnue. 

Les faits remontent au 30 juillet 2015 et avaient soulevé l'émotion dans la ville. Ce jour-là, le petit Salim, originaire de Corrèze, 11 ans, avait eu la jambe aspirée dans une bonde d'évacuation de la piscine, à un mètre de fond. Il n'avait pas été possible de le dégager. Selon les services de l'Etat, la piscine était apparemment aux normes, mais la grille de protection en plastique censée protéger cette bonde s'était révélée insuffisante.

 A l'issue de l'information judiciaire en novembre dernier, la magistrate a donc décidé de renvoyer la ville dirigée par Pierre Delmon et son Directeur des Services Techniques Bruno Lecoindre devant le tribunal correctionnel pour homicide involontaire. La ville devra s'expliquer sur un défaut de mise en conformité et le DST sur un contrôle insuffisant des dispositifs de sécurité.
En 2015, un enfant de 11 ans avait trouvé la mort par noyade
Les fait remontent au 30 juillet 2015, le jeune Salim, 11 ans, originaire de Corrèze s'était noyé, la jambe prise dans la bonde de la piscine municipale - France 3 Périgords - France 3 Périgords
 

 

Sur le même sujet

Convention Education nationale - Seaska

Les + Lus