• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Premiers rayons de soleil : peut-on commencer à jardiner ?

Les premières fleurs apparaissent déjà, donnant l'envie aux jardinier de se mettre au travail / © France 3 Périgords - Emilie Bersars & Florian Rouliès
Les premières fleurs apparaissent déjà, donnant l'envie aux jardinier de se mettre au travail / © France 3 Périgords - Emilie Bersars & Florian Rouliès

Ca y est, c'est le printemps ! Enfin... presque. Mais les premiers rayons de soleil après de longues semaines de pluie donnent envie d'y croire. Du coup, les publicités des jardineries bourgeonnent à tout-va et les jardiniers ont les outils qui les démangent. Mais prudence, il est encore tôt !

Par Pascal Faiseaux

Bien sûr, on voit déjà quelques fleurs sortir, jonquilles, crocus, perce-neige et pensées sont dans le peloton de tête et dans les endroits les mieux exposés d'autres bourgeons commencent à apparaître. Mais pour l'instant, mieux vaut généralement se consacrer aux plantes à démarrer sous serre en prévision de l'été car il est encore un peu tôt pour s'attaquer à la pleine terre.
 
Les jardiniers commencent à sortir avec les premiers beaux jours / © France 3 Périgords - Emilie Bersars & Florian Rouliès
Les jardiniers commencent à sortir avec les premiers beaux jours / © France 3 Périgords - Emilie Bersars & Florian Rouliès


Pour les agrumes et les plantes vertes

Premiers rayons de soleil, et premiers appétits pour ces plantes et plus particulièrement les agrumes (kum quat, citronniers, orangers) gourmandes en eau et en engrais. Il convient de leur apporte la nourriture dont elles ont besoin. Et en règle générale de faire de même pour les plantes vertes d'intérieur, qui gagneront également à être mieux exposées à la lumière, voire rempotées si elles sont à l'étroit.

Sur la pelouse

Vous avez fait du feu de bois pendant l'hiver ? Très bien, gardez la cendre pour la répandre sur le gazon. Attention, à petites doses très aérées et en griffant le sol si possible, sinon vous étoufferez votre sol avec un effet "bouillasse" des plus désagréable, surtout sur sol argileux. Pour le compost par exemple, on estime qu'on ne doit pas apporter plus d'un kilo de cendre pour un composteur de 350 kg ! Pour le gazon, 100g par m2 et par an suffisent.

N'utilisez pas la cendre de bois vernis ou traités comme les palettes ou le papier dans lesquels on peu retrouver des produits chimiques pas toujours dégradés par la chaleur. Evitez bien sûr les clous ou agrafes des cagettes, tout cela se retrouverait dans votre sol. Saupoudrez en quantités légères pour réduire l'acidité du sol, empêcher la formation de mousse, apporter de la potasse, de la chaux (jusqu'à 50% dans les cendres), du magnésium, bref que du bon pour les plantes.
 
Premières floraisons de l'année... / © France 3 Périgords - Emilie Bersars & Florian Rouliès
Premières floraisons de l'année... / © France 3 Périgords - Emilie Bersars & Florian Rouliès


Côté Fleurs 

Pour un printemps et un été fleuri, on peut s'y prendre maintenant à condition de posséder un endroit abrité pour faire ses semis où l'on a pu conserver ses plantes et fleurs en pots.
Les pétunias et impatiens sont prêtes à y être semées mais l'on peut aussi commencer à acheter d'autres graines... Mufliers, anémones, renoncules et verveines peuvent être démarrées.
Les fleurs d'amaryllis doivent être coupées et le bulbe nourri pour être au top à la floraison de l'automne prochain.
Les bulbes d'été peuvent être démarrées toujours au chaud. Dahlias, bégonias ou cannas apprécieront que l'on s'y prenne à l'avance. 
Semer les annuelles qui fleuriront en été (impatiens, pétunia...)
Pas de précipitation pour les rosier, il faut patienter la fin mars pour une taille des branches optimale !


A l'extérieur

Pensez aux pensées qui sont déjà sur les étals, prêtes à égayer vos parterres. Mais en terrain exposé, prudence tout de même, mieux vaut les protéger en attendant que les températures soient favorables. Autres précoces, les perce-neige qui ont fini leur floraisons et les vivaces gagneront à être divisées... Pour le reste, faute de planter, on peut déjà commencer à amender les sols et enrichir les massifs.

Au potager

C'est le moment de faire ses préparatifs. Faire le point et le tri pour les graines que l'on a conservé de l'année passée, aller vers son revendeur préféré pour prendre les semences que l'on souhaite découvrir.
Sous serre, les tomates qui seront replantées plus tard peuvent débarquer.
On peut également commencer les semis sur couche pour les salades et radis sous un châssis et un voile d'hivernage et préparer ses clayettes de pommes de terre à faire germer
Les légumes d'hiver doivent rester protégés des rigueurs climatiques.
 
Premiers rayons de soleil, faut-il sortir les outils de jardin ?
Avec les premiers beaux jours, la tentation est grande de mettre le nez dehors et les mains dans la terre. Mais attention, malgré le réchauffement climatique on ne peut pas tout faire ! - France 3 Périgords - Emilie Bersars & Florian Rouliès


Au verger

On peut faire le ménage dans les branches, les arbustes tels que le noisetier mais aussi les baies, mûriers, cassissiers et groseilliers peuvent être aérés. Pour les fruitiers, on recommande que les branches ne se touchent pas, et qu'elles évitent de se croiser afin que le soleil puisse éclairer l'ensemble de l'intérieur de l'arbre pour mûrir les fruits. L'ensemble doit donner l'impression d'être aéré...

Charmants pucerons, cochenilles et champignons

Les premières végétations sont particulièrement appréciées des pucerons et des cochenilles qui se réveillent en même temps que la végétation. En évitant les produits chimiques (le savon noir marche bien, à répandre sur l'ensemble des feuilles, dessus-dessous ), maintenez la surveillance sur les plantes fragiles. Attention à la pourriture sur les géraniums. Retirez toutes les feuilles jaunes éventuellement contaminées.

Bon jardinage !

 

Sur le même sujet

Regards d'été : réouverture du musée basque

Les + Lus