• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Quarante personnes ont perdu la vie sur les routes de Dordogne en 2018

Image d'illustration / © MAXPPP
Image d'illustration / © MAXPPP

Avec 40 morts sur ses routes, le département de la Dordogne affiche un mauvais bilan en 2018. En effet, cela représente neuf décès de plus que l'année dernière. Les contrôles routiers vont être renforcés pour les fêtes de fin d'année.

Par Margaux Dubieilh

Pas plus tard que le vendredi 21 décembre, le chiffre de 39 tués sur les routes de Dordogne passait à 40. En effet, hier soir, une voiture est allée percuter un poteau sur la route départementale 6089, dans la commune de Razac-sur-l'Isle. Une petite fille de 6 ans est décédée.
 

 

Neuf de plus

Ironie du sort, Frédéric Périssat, le préfet de la Dordogne était présent sur un contrôle routier hier après-midi. Il a annoncé que ceux-ci seraient renforcés pour la période des fêtes de fin d'année, souvent problématique.

C'était aussi l'occasion de faire un bilan sur l'année 2018. Celui-ci n'était vraiment pas radieux : 40 personnes ont trouvé la mort sur les routes du département, soit neuf de plus qu'en 2017.

 

Vitesse, alcool, drogues

Un chiffre en opposition par rapport au nombre d'accidents, en baisse. Cette année, il y en a eu 187, et 249 personnes ont été blessées.

Paradoxalement, nous avons moins d'accidents et moins de blessés. Ce qui veut dire qu'ils sont beaucoup plus graves. 

Trois principales causes d'accidents ressortent : d'abord la vitesse, un grand classique, mais aussi l'alcool et la consommation de stupéfiants. D'ailleurs, le préfet de la Dordogne a pu constater certaines de ces infractions pendant le contrôle routier :

En une heure, nous avons relevé neuf infractions sur la vitesse avec des dépassements allant jusqu'à 30 km/h.

Pour les fêtes de Noël, il faudra donc faire attention sur les routes : la préfecture espère que le nombre de mort n'augmente pas drastiquement entre le 24 décembre et le 1er janvier.

 

40 morts sur les routes en Dordogne : le préfet réagit

Sur le même sujet

François Asselin - invité du 19/20 de France 3

Les + Lus