Assesseurs vaccinés et double scrutin : le casse-tête des élections de juin pour les mairies

C’est à chaque fois un défi pour les communes, en charge de l’organisation des élections : trouver le nombre d’assesseurs suffisant pour tenir les bureaux de vote. Et la tenue de deux scrutins simultanément les 20 et 27 juin prochain complique un peu plus la tâche.

Les Périgourdins sont appelés à choisir leurs conseillers départementaux et régionaux les 20 et 27 juin prochain
Les Périgourdins sont appelés à choisir leurs conseillers départementaux et régionaux les 20 et 27 juin prochain © France 3 Périgords

Mairies cherchent assesseurs. Dans un contexte sanitaire pouvant en effet décourager les habitués des bureaux de vote, de nombreuses communes ont très vite lancé leur campagne de recrutement.

Car les partis politiques, qui fournissaient historiquement une grande partie des assesseurs, ont eux-mêmes de plus en plus de difficultés à recruter dans leurs rangs.

A Périgueux par exemple, 160 personnes sont nécessaires pour tenir les bureaux de vote de la ville. Alors la mairie anticipe et tente de convaincre par l’humour avec une campagne d’affichage décalée, qui ne laisse personne indifférent.

48 personnes ont déjà répondu favorablement à l’appel de la municipalité socialiste.

Et les communes ont un argument de poids à faire valoir : les futurs assesseurs sont prioritaires à la vaccination. En Dordogne, les services municipaux de chaque commune doivent transmettre à la préfecture la liste des volontaires avant le 21 mai, date butoir pour s’assurer que les assesseurs auront bien reçu deux injections avant le premier tour des élections.

Nous allons tout faire pour que tous les assesseurs qui souhaitent être vaccinés le soient, cela je le garantis. Sauf évidemment si le centre de vaccination de Périgueux se retrouve en panne de doses, mais là la municipalité n'y pourrait rien malheureusement.

Gatienne Doat, conseillère municipale à Périgueux

Les mairies sont d'ailleurs incitées par les services de l'Etat à privilégier les personnes déjà vaccinées. Les mêmes recommandations sont données pour le choix des scrutateurs - en charge du dépouillement - qui sont eux désignés le jour du vote, sur la base du volontariat.

A défaut de vaccination, il sera conseillé aux assesseurs de se faire tester 48 heures avant le jour du vote, ou de réaliser un auto-test le jour même.

Double scrutin, attention à la confusion

A ces précautions sanitaires, s'ajoute la complexité de l'organisation de deux scrutins simultanément. La Ville de Périgueux a réussi à mutualiser la majorité de ses bureaux de vote, permettant ainsi de mobiliser un seul président et un seul secrétaire. Ils auront donc en charge la supervision des deux élections au cours de la journée.

Mais pas de risque de confusion assurent les services municipaux de Périgueux, qui ont pris des mesures pour que chaque enveloppe atterrisse dans la bonne urne.

On a prévu des agents d'orientation de façon à faire que les files d'attente soient plutôt à l'extérieur. Le marquage au sol et la signalétique permettront de rendre le vote le plus fluide possible. Tout l'enjeu est de mutualiser un maximum de bureaux de vote tout en gardant en tête qu'il ne faut pas perdre l'électeur dans ce double scrutin.

Muriel Manauté, responsable du service usager et vie citoyenne à la Ville de Périgueux

Nouveauté de ce scrutin, chaque électeur peut être dépositaire de deux procurations (une seule était possible jusqu'à maintenant). Chaque électeur peut donc voter pour deux autres personnes de sa commune.

La campagne officielle pour les élections départementales et régionales débutera le 31 mai prochain.

Voyez ce reportage de France 3 Périgords.

Assesseurs vaccinés et double scrutin : le casse-tête des élections de juin pour les mairies

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections élections régionales 2021 vaccins - covid-19 santé société