Homme tué d’un coup de fusil en Dordogne : le père mis en examen et placé en détention provisoire

Publié le
Écrit par Sandrine Papin .

L’octogénaire suspecté d’avoir donné la mort à l’un de ses fils à Salagnac, en Périgord vert, samedi 21 janvier, est mis en examen pour homicide volontaire.

Ce lundi matin, la Procureure de la République de Périgueux annonce la mise en examen et le placement en détention provisoire de René Loubriat après le décès de son fils. L’homme de 86 ans qui a été placé en garde à vue dès 8 h 40, le jour du meurtre, a reconnu être l’auteur du tir mortel, mais nie avoir voulu lui donner la mort. Patrick, 59 ans, a été retrouvé tué d’un coup de fusil dans la maison familiale où il vivait avec son père.

Des explications confuses 

Les premiers éléments de l’enquête ont conduit à l’ouverture d’une information judiciaire du chef d’homicide volontaire. Les circonstances du drame restent encore indéterminées. Devant les enquêteurs, l’ancien facteur n’a pas su donner de raisons précises à son geste. Des explications jugées "confuses et variables" par le parquet. Les investigations vont désormais se poursuivre sous l’autorité d’un juge d’instruction. Elles s’attacheront notamment à mieux comprendre les relations entre les deux hommes, qui vivaient sous le même toit, et les circonstances ayant conduit à ce drame familial.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité