Îlot Montaigne à Périgueux : la baisse "providentielle" d'1,5 Millions d'euros du parking pourrait relancer le projet

Lorsque les parties sont intéressées, on peut toujours s'arranger. Le projet de centre commercial au coeur de Périgueux avait achoppé fin septembre. Le promoteur ne croyait plus au projet. Une nouvelle estimation du prix de l'emplacement largement revu à la baisse pourrait relancer l'affaire.
Voilà à quoi devrait ressembler l'Ilot Montaigne selon les promoteurs du projet.
Voilà à quoi devrait ressembler l'Ilot Montaigne selon les promoteurs du projet. © DR / France 3 Aquitaine
Le 20 septembre dernier, la nouvelle avait réjoui les détracteurs et consterné les porteurs du projet de l'îlot Montaigne. Ce projet de zone commerciale regroupant de grandes enseignes en plein centre ville de la préfecture de Dordogne en lieu et place du parking Montaigne était suspendu. Le promoteur JMP Expansion ne croyait plus à sa viabilité. Le 20 septembre il refusait donc de signer l’acte de vente.

Il faut dire que jusque là les grandes enseignes attendues en dehors de la chaîne de restauration rapide Mac Donald ne s'étaient pas bousculées au portillon.

Pourtant ce projet était défendu bec et ongles par le maire de Périgueux, Antoine Audi, persuadé de tenir là la solution pour redynamiser le centre-ville.
 
Réactions le 21 septembre après le refus d'achat du Parking Montaigne par le promoteur ©France 3 Périgords

Mais coup de théâtre, la semaine dernière la mairie demande et obtient des Domaines une réévaluation du prix du parking où doit s'implanter le projet. En 2016, l'estimation sur laquelle se basait la proposition de vente était de 3,6 millions d’euros et voilà qu'aujourd'hui les Domaines l'estiment à 2,15 millions. Une baisse substantielle de 40%, soit 1,45 millions d'euros justifiée selon la municipalité par la nature du projet et l'état du marché immobilier actuel. Les Domaines se seraient basés sur une baisse générale du prix de l'immobilier commercial et sur la rentabilité des loyers eux aussi revus à la baisse par rapport aux 300 euros/m2 estimés initialement.
 
La réaction du maire de Périgueux (par téléphone) ©France 3 Périgords


 Reste à savoir en détail sur quels critères se basent les Domaines pour établir ces nouveaux chiffres

Le Comité Périgueux En Marche se gausse...


Quoi qu'il en soit, la section "En Marche" du grand Périgueux en a profité pour dégainer sous la forme d'un tract plutôt caustique intitulé "La Braderie de Noël". Et le comité Périgueux en Marche de s'inquiéter d'une dévaluation des biens immobiliers du centre ville tout en préconisant la mise en place d'un nouvel appel à projet qui prenne en compte cette nouvelle donne pour ne pas privilégier un opérateur unique... Les détails à lire dans le communiqué ci-dessous
 

Le communiqué "La braderie de Noël" du comité Périgueux en Marche


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire sorties et loisirs immobilier économie urbanisme aménagement du territoire environnement société