Le corps d'un octogénaire découvert : quatre personnes en garde à vue en Dordogne

Quatre personnes sont en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour meurtre suite à la découverte du corps d'un octogénaire dans une propriété de Négrondes en Dordogne. Jean-Louis Tétard habitait la commune depuis une trentaine d'années et avait disparu depuis plus deux mois. La piste criminelle est privilégiée.

Le corps de cet habitant de Négrondes avait été découvert par les gendarmes, dans une propriété de la commune ce lundi 1er janvier, a révélé France Bleu Périgord.  Âgé de 81 ans, l'homme vivait dans ce village depuis une trentaine d'années, mais n'avait pas d'attaches familiales dans la région. Veuf depuis la disparition de sa femme Francine en 2020, on le disait solitaire. Il n'avait pas été vu dans le village depuis plus de deux mois. Une enquête a été ouverte, la piste criminelle serait privilégiée. 

Une voisine mise en cause

D'après nos informations, le corps de M. Tétard a été retrouvé chez une voisine, qui fait partie des quatre personnes mises en garde à vue. Cette femme âgée d'une trentaine d'années, mère de deux enfants, était locataire depuis un an de cette propriété. Elle disposait des clefs de la maison de l'octogénaire où, disait-elle, elle venait donner à manger au chat. Pour autant, le voisinage ne connaissait pas de lien de confiance particulier entre la femme et le vieux monsieur.

Rendez-vous manqué

D'après la maire de Négrondes, Françoise Decarpentrie, Jean-Louis Tétard n'avait pas été vu dans le village depuis la mi-octobre. Vers la fin novembre ou début décembre, il avait programmé une consultation chez le cardiologue. Un rendez-vous auquel il ne se rendra jamais. Le spécialiste s'en inquiète et contacte son généraliste, l'infirmière et enfin Madame la maire. Celle-ci emprunte les clefs de la voisine pour se rendre chez lui.  Sur place, elle constate que rien ne semble avoir bougé, mais lui, n'est pas là.

durée de la vidéo : 00h01mn03s
Quatre personnes sont en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour meurtre suite à la découverte du corps d'un octogénaire dans une propriété de Négrondes en Dordogne. Jean-Louis Tétard habitait la commune depuis une trentaine d'années et avait disparu depuis plus deux mois. La piste criminelle est privilégiée. ©France télévisions

Sans plus de nouvelles, l'édile arrive à contacter la belle-fille de Jean-Louis Tétard le 19 décembre qui se met en relation avec les gendarmes pour signaler cette "disparition inquiétante". C'est le 1er janvier, que les militaires perquisitionnent la maison de la voisine et font la macabre découverte.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité