Périgueux : vers un retour à la normale du trafic ferroviaire

Le trafic reprend progressivement sur le réseau SNCF de Dordogne. A la mi-juin, 100% des dessertes devraient être assurées. Pour les voyageurs, le port du masque est obligatoire et il faut respecter distances et sens de circulation dans les gares comme dans les trains.
 
En gare de Périgueux.
En gare de Périgueux. © B.Lasseguette
Réouvertes depuis le 11 mai, les 46 gares de Dordogne sont nettement moins fréquentées qu’en temps normal.

A Périgueux, on compte une centaine de voyageurs par jour au lieu de 2500.

Pourtant il y a quelques trains pour accueillir les voyageurs. Vers Limoges, vers Bordeaux. Pour Brive, en raison des travaux c’est en bus que la liaison s’opère, pareil pour Agen. Au total, 50% des dessertes sont assurées actuellement.
Le 2 juin, au sortir du week-end de la Pentecôte, le trafic devrait passer à 75% avec notamment la réouverture de la ligne Périgueux-Agen.

Le retour complet du trafic des TER est prévu pour le 15 juin.

Un retour à la normale, dans des conditions très particulières puisque les voyageurs sont tenus de suivre les consignes de distanciation physique pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.
 
La SNCF s'adapte au coronavirus au travers d'une charte sanitaire. ©SNCF


Hier soir, le préfet de Dordogne Frédéric Périssat est venu jeter un œil aux aménagements réalisés pour assurer le respect de la charte sanitaire mise en place par la SNCF.
Première chose à savoir. Il vous faudra un masque si vous voulez prendre un train. Le port du masque est obligatoire dès le parvis de la gare. Si vous n’en avez pas sur vous, pas de panique, il est possible de vous en faire distribuer sur place. La Préfecture a puisé dans son stock pour fournir plusieurs milliers de masques à la SNCF.
 
Dans les couloirs de la gare de Périgueux. Les voyageurs sont tenus de garder leurs distances et de suivre un sens de circulation.
Dans les couloirs de la gare de Périgueux. Les voyageurs sont tenus de garder leurs distances et de suivre un sens de circulation. © B. Lasseguette


Ensuite, il faut tenir ses distances et suivre les sens de circulation. Des marquages au sol et sur les bancs ont été effectués par une entreprise locale afin de guider les voyageurs. Il est interdit, par exemple, de se croiser dans les escaliers. Pour l’instant, cela semble facile à respecter devant la faible affluence, mais si la foule des vendredis et dimanches soir revient, ça promet quelques couacs.

On ne pourra plus bonder les wagons. Seul un siège sur deux pourra être occupé. Un train, qui aurait trop de passagers, ne démarrera pas.
 
Sur les quais comme dans les trains, seule une place sur deux est autorisée aux usagers.
Sur les quais comme dans les trains, seule une place sur deux est autorisée aux usagers. © B.Lasseguette


Présent aux côtés du préfet, Charles Civreis, directeur territorial de ligne, a assuré que la SNCF est capable de rajouter une rame supplémentaire en cas de nécessité, à la demande des contrôleurs.

La propreté est un autre volet important de cette nouvelle charte sanitaire en temps de coronavirus.
La SNCF a renforcé ses équipes de nettoyage. La gare de Périgueux est désinfectée deux fois par jour, à 9h et 17h. Des affichettes sont d'ailleurs placées dans le hall avec le relevé des horaires du passage des agents d'entretien.

Pour suivre l'actualité quotidienne des TER en Nouvelle-Aquitaine, cliquez ici
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trains régionaux économie transports covid-19 santé société