Cet article date de plus de 4 ans

Quel avenir pour les ateliers de fac-similés de Montignac ?

Après avoir débordé d'activité pendant des mois, les deux sociétés de fac-similés de Montignac se retrouvent aujourd'hui dépourvues de commandes et de projets d'envergure.
Hier, ils grouillaient d'activité. Aujourd'hui, les ateliers de fac-similés de Montignac sont vides. Il leur faut trouver d'autres sources de revenus. ©France 3 Périgords
A Montignac, deux ateliers de fac-similés ont participé à des projets d'envergure ces dernières années. L'un a fabriqué la copie de la grotte Chauvet en Ardèche, l'autre la réplique parfaite de Lascaux.

Mais aujourd'hui, une fois ces commandes livrées, il faut trouver d'autres sources de revenus et ce n'est pas chose facile. Les ateliers sont vides.

Pendant trois ans, les artistes de la société AFSP (Atelier des Fac-Similés du Périgord) ont travaillé sans relâche pour livrer les parois de Lascaux IV. Depuis l'ouverture du Centre International de l'Art Pariétal, l'activté s'est (un peu) reportée sur les produits dérivés que l'on trouve en boutique.

La situation est tout aussi compliquée pour l'autre société, Arc et Os. Les carnets de commande se remplissent difficilement.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lascaux culture patrimoine grotte chauvet art économie