Retour à l’école le 11 mai : "quelque chose de complexe qu’on doit réussir" pour l’inspecteur d'académie de la Dordogne

Lors d’une conférence de presse, Jacques Caillaut, l’inspecteur d'académie de la Dordogne s’est exprimé au sujet de la réouverture des écoles à partir du 11 mai prochain.

Le banc de l'école maternelle du Lys, à Périgueux.
Le banc de l'école maternelle du Lys, à Périgueux. © Elsa Arnould
"La continuité pédagogique a été mise en place du jour au lendemain. Je mesure l’ampleur du travail accompli". Ce mardi soir, en préambule de sa conférence de presse, Jacques Caillaut, l’inspecteur d'académie de la Dordogne a tenu à saluer l’ensemble du corps enseignant "qui s’est mobilisé tout au long de cette période de confinement."

Aujourd’hui, son regard se porte sur la réouverture des écoles, "une préparation inédite et compliquée". Pour l’inspecteur d’académie, cette rentrée "complexe", doit être réussie, notamment "pour les élèves les plus éloignés du système scolaire qui ont beaucoup pâtit du confinement."


Une "souplesse" accordée aux élus

En concertation avec les élus locaux, "qui sont le pivot de cette reprise", l’inspecteur d’académie mise sur une rentrée progressive "en fonction de la réalité des écoles du département." Certains établissements ouvriront leurs portes dès le 12 mai, d’autres à partir du 18 mai. Cette seconde option a par exemple été choisie par 23 des 43 communes du Grand Périgueux. "Certains élus ont besoin d’un peu plus de temps pour être prêts. Nous sommes dans une logique de souplesse" a déclaré Jacques Caillaut. Au total, 30 000 élèves de maternelle et de primaire sont concernés par ce retour à l’école en Dordogne.
 

Quid des élèves de 4ème de 3ème ?

Les 38 collèges du département devraient rouvrir leurs portes à partir du lundi 18 mai. Dans un premier temps, cette reprise concernera uniquement les élèves de 6ème et de 5ème. Le retour en classe des élèves de 4ème et de 3ème sera défini très prochainement. "J’ai demandé à ce qu’un travail soit mise en place avec les élèves de 3ème, principalement pour préparer leur future orientation" a expliqué l’inspecteur d’académie de la Dordogne.
 

Confinement et décrochage scolaire

Les chiffres exacts ne sont pas encore connus en Dordogne, mais pour l’inspecteur d’académie, cette période de confinement aura été propice au décrochage scolaire, "notamment dans les lycées professionnels". Dans le premier et le second degré, 10% d’élèves seraient en décrochage scolaire,  d’après les premières estimations reçues par l’inspecteur. "Il faut absolument que le contact soit renoué avec les élèves perdus de vue" a indiqué Jacques Caillaut.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : école à la maison santé société éducation coronavirus
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter