Cet article date de plus de 4 ans

Sécheresse historique en Dordogne

Deux mois sans pluie, ou presque.  Du jamais vu en trente ans. Le département de la Dordogne vit une sécheresse historique. Et cela a des conséquences sur toutes les cultures.
C'est l'été le plus sec depuis plus de 30 ans, selon Météo France dans le département. ©Florian Rouliès et Nicolas Pressigou
Un soleil qui s'obstine à cogner toujours plus fort. Dans le labyrinthe de maïs de Ribagnac où l'on est sensé se perdre, la sècheresse a des conséquences directes. Les pieds de maïs ne sont pas assez hauts et touffus.  Les visiteurs beaucoup moins nombreux. 

Heureusement, il reste la partie irriguée. Mais sur l'ensemble, quand viendra le temps de moissonner, la perte pourrait être d'environ 20%. L'été 2016 restera dans les mémoires en matière de précipitations. A peine une dizaine de "pluie efficace " depuis le début de l'été. 

Un record que les parcelles de vigne les plus jeunes ont parfois un peu de mal à supporter.
Fort heureusement, les plans les plus anciens vont chercher l'eau à 15 mètres de profondeur. Pour eux, la situation exceptionnelle de cet été n'a que peu de conséquences. Les quelques précipitations de juillet ont constitué des réserves suffisantes. Il faudra s'en contenter. 

Pas de pluie attendue dans le département dans les six jours à venir.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie climat environnement société