Vendoire : mauvais départ pour le projet de circuit automobile

Le tribunal administratif de Bordeaux  a décidé d'annuler deux décisions émanant de la communauté de commune du riberacois et de la préfecture de Dordogne portant sur la révision de la carte communale d'un des trois villages du tracé du circuit. 

22 ha de terres agricoles transformées en partie en circuit automobile, de quoi attiser la colère des riverains
22 ha de terres agricoles transformées en partie en circuit automobile, de quoi attiser la colère des riverains © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Pascal Tinon
C'est le genre de décision qui augure mal de la bonne suite d'un projet. Le tribunal administratif de Bordeaux a donc décidé d'annuler la décision de la communauté de communes du ribéracois de réviser la carte communale de Champagne-et-Fontaine et  l'arrêté du préfet de dordogne portant approbation de cette décision.
La révision de cette carte communale était nécessaire pour aménager une partie du circuit, car la zone était classée agricole et non aménageable. 
Pour les opposants à ce projet, c'est une première victoire. " Nous sommes satisfaits, c'est une première étape, car nous attendons le second procès qui porte sur la globalité du dossier" indique Patrice Hubert, président de l'association Alerte Circuit Vendoire. 


Plus d'informations sur le projet : 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société automobile économie