• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

G7 à Biarritz : les inquiétudes des commerçants de la région

Faute de touristes, les commerces de Seignosse pourraient être désertés à la fin du mois d'août pendant le G7 / © France 3 Aquitaine
Faute de touristes, les commerces de Seignosse pourraient être désertés à la fin du mois d'août pendant le G7 / © France 3 Aquitaine

Le G7 de Biarritz va-t-il plomber les commerces de la ville et des environs ? Les commerçants de Biarritz demandent une compensation financière. Inquiétudes à Seignosse dans les Landes où les forces de l'ordre occuperont des logements habituellement réservés aux touristes.
 

Par MK avec Patrick Pannier


Le G7 à Biarritz, c'est dans moins de quatre mois. Quelques 15 000 personnes sont attendues au Pays basque du 24 au 26 août pour ce grand rassemblement diplomatique. Sur place, de nombreux hôtels affichent déjà complet entre le 24 et le 26 août, date de l'événement.
 

Accès au centre-ville restreint

A événement exceptionnel, mesures de sécurité exceptionnelles. Pendant la venue des chefs d'états étrangers, l'accès au centre-ville sera interdit à toute personne qui ne sera pas en possession d'un badge spécial. Un coup dur pour les commerçants, qui réalisent un fort chiffre d'affaires durant cette période
" On espère qu'il y aura un geste " dit Nadine Pelletier, Buraliste à Biarritz.

On comprend qu'il y ait le G7 à Biarritz, c'est très bien mais on espère qu'il y aura quelque chose pour compenser les pertes. 

Ecoutez les arguments de Nadine Pelletier ►
 

G7 : les commerçants demandent une compensation

Les commerçants ont eu l'occasion d'exprimer ces craintes lors d'une réunion à la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne. Le but : faire remonter ces inquiétudes, et aborder le sujet de la compensation financière.
 

Inquiétude à Seignosse

Mais à quelques encablures de la côte basque, certains commerçants craignent également le pire. C'est le cas notamment à Seignosse. La commune landaise est située à  moins de cinquante kilomètres de Biarritz; Et c'est ici que sera logée une grande partie des membres des forces de l'ordre, affectés sur le G7.

Quatre mille lits de divers centre de vacances de la ville leur sont donc d'ores et déjà affectés du 17 au 31 août, au détriment de la clientèle familiale, qui occupe habituellement les lieux. Une clientèle non touristique, qui ne dépensera pas dans les restaurants et commerce locaux. "Les forces de l'ordre ne sont pas là pour s'amuser. Ils ne vont pas acheter de parasols ou de seaux pour s'amuser sur la plage…", reconnaît  Laurent Tellier, commerçant à Seignosse.


"Les commerces des Estagnots (une plage de Seignosse, NDLR) vivent essentiellement des hébergeurs, prévient Lionel Camblanne, le maire de Seignosse.
Le Belambra des Estagnots, qui accueille 1800 lits est déjà réservé pour les forces de l'ordre. Il y aura forcément des répercussions pour les commerces".


Voir le reportage de France 3 Aquitaine
 
A Seignosse, les commerçants craignent la fuite des touristes pendant le G7
 

Des compensations financières à l'étude 

Interrogé sur les inquiétudes des commerçants, le sous-préfet de Bayonne, Hervé Jonathan, assure que des mesures vont être prises : "L'Etat a mis en place un dispositif d'estimation du préjudice.

Le sous-préfet de Bayonne répond aux commerçants inquiets : 

 
Réponse d'Hervé Jonathan, sous-préfet de Bayonne

Conclusion : toutes les situations seront étudiées au cas par cas, avec l'aide d'un expert comptable indépendant

Sur le même sujet

La bicok, la micro-maison landaise qui a tout d'une grande

Les + Lus