Gironde : 300 hectares de forêt détruits dans un incendie au Tuzan, quatre bombardiers en renfort

Un incendie s'est déclaré ce lundi après-midi sur la commune de Le Tuzan, en Gironde. Près de 300 hectares ont été détruits. Le feu aurait été fixé aux alentours de 22h. Un centaine d'hommes est encore engagée ce mardi matin.

Le feu a ravagé 250 hectares, à 21h.
Le feu a ravagé 250 hectares, à 21h. © Camille Becchetti / France 3 Aquitaine
Au lendemain du départ du feu, 150 pompiers reste engagés sur les lieux. Le feu étant maîtrisé, les opérations de noyage et de surveillance sont en cours. Des opérations "longues et difficiles", expliquent les pompiers. Au total, près de 295 hectares ont été détruits.

"Les conditions météo, avec une baisse de température, sont avec nous, mais nous restons très prudents car cela doit encore évoluer dans les prochains jours", explique le capitaine Mathieu Jomain. Selon Météo France, des températures avoisinnant les 40 degrés sont attendues d'ici jeudi. 
 

Une propagation rapide

Le feu s'est déclaré vers 15 h, ce lundi après-midi, entre Le Tuzan, Hostens et Saint-Symphorien, en Gironde. Les flammes se sont rapidement propagées dans le secteur. A 18h, près de 150 hectares ont brulé. Le bilan montait à 250 hectares à 21h30. Le feu est désormais fixé. 


200 pompiers sur le terrain

Sur place, les pompiers de Saint-Symphorien, Bazas, Langon, Belin-Béliet, Salles, Cabanac ou encore La Brède étaient présents pour prêter main forte. Ils ont été rejoints par les pompiers des Landes. A ces derniers se sont ajoutés les pompiers du Lot-et-Garonne,  de Charente-Maritime et de Dordogne venus en renfort.

Pour renforcer leur action, un avion bombardier d'eau de la sécurité civile s'est rendu sur les lieux. Un second Dash est venu en renfort pour éteindre les flammes. Ils devraient être rejoints par deux Canadairs de Nîmes. Ils effectuent désormais des rotations pour éteindre le feu. Au total, 25 larguages ont été effectués au dessus de la forêt de pins. Trois fronts ont été déployés : à Louchats, Le Tuzan et Saint-Symphorien, les trois communes touchées par les flammes. L'un des trois a été stabilisé vers 20h, les deux autres restent sous surveillance. Et particulièrement celui de la Gaillardine, vers lequel se dirige le feu, du fait d'un vent de sud-ouest, qui alimente et pousse les flammes.

Au total, ce sont plus de 200 pompiers qui ont été mobilisés et une centaine de camions. Selon le sous-préfet, jusqu'à 250 pompiers pourraient être mobilisés.

La situation était défavorable selon les pompiers qui ont vu deux de leurs camions en proie aux flammes, sans faire de victime. "C'est un feu très virulent qui se situe sur des pins de 10 à 20 ans, qui brûlent donc très vite. Et le feu créé également son propre vent", explique les pompiers de la Gironde. Le terrain n'est pas non plus en leur faveur : sableux et entourés de fossés, les camions ont du mal à se déplacer. Autre difficulté : les branchages secs qui font crever les pneus des camions.

Une ferme de panneaux photovoltaïques, située à Saint-Symphorien a été touchée. D’après le sous-préfet,  présent sur les lieux, "les miroirs n'ont pas fondu". Mais 73 ha autour de la centrale ont été détruits. De l'autre côté, le village du Tauzan fait également partie des menaces. Quatre hameaux, La grave Tuapière, la Gaillardine, le Bourg Nord et Janthieu, ont été évacués préventivement, à cause des fumées.


50 personnes évacuées

Une cinquantaine de personnes ont été rassemblées à la salle des fêtes de Saint-Symphorien. Une quizaine d'entre eux y ont passé la nuit. Ils ne pourront regagner leur domicile que mardi, dans l'après-midi. La salle des sports pourrait également rouvrir.

La Sécurité civile arrivée sur place, est épaulé par des bénévoles de la Croix Rouge. A 20h, les flammes avaient fait quatre blessés. Il s'agit de pompiers, incommodés par les fumées toxiques.
Une cinquantaine de personnes vont passer la nuit dans la salle communale de Saint-Symphorien.
Une cinquantaine de personnes vont passer la nuit dans la salle communale de Saint-Symphorien. © Camille Becchetti
La circulation a été coupée sur les RD3 et RD115/E11, et la préfète appelle à éviter le secteur. La gendarmerie est sur place, pour sécuriser le secteur. La préfète de la Gironde, Fabienne Buccio a salué "l'action des sapeurs-pompiers engagés sur terre et dans les airs pour lutter contre cet incendie".

Le sous-préfet de Langon, Eric Suzanne est sur place. Le maire de Saint-Symphorien l'a rapidement rejoint. Sur place, certains automobilistes ont été contraints de s'arrêter, à cause des fumées, comme le montre la vidéo de cette Girondine. En cause, les fortes chaleurs avec des températures avoisinant les 35°C dans le département, et une période de sécheresse depuis plusieurs jours. Vers 18h30, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin,  a tweeté son soutien aux hommes du feu. Et la solidarité s'organise. Le directeur de l'Intermarché de la commune a décidé de rouvrir son magasin pour fournir du pain et des sandwichs. 

► Photos de nos journalistes sur le terrain, Camille Becchetti et Pascal Zuddas
© C. Becchetti / France 3 Aquitaine
© Camille Becchetti / France 3 Aquitaine
© C. Becchetti / France 3 Aquitaine
Le feu a ravagé 250 hectares, à 21h.
Le feu a ravagé 250 hectares, à 21h. © Camille Becchetti / France 3 Aquitaine

Sur les réseaux, plusieurs personnes confirment avoir vu, les colonnes de fumée depuis Cabanac-et-Villagrain ou le Cap-Ferret. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers nature pompiers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter