Incendie de la Teste-de-Buch. En images : le sauvetage des animaux du zoo du Bassin d'Arcachon

Publié le Mis à jour le
Écrit par MK avec les équipes de France 2

Les incendies en Gironde ont contraint plus de 36 000 personnes à évacuer leurs logements. Sur le bassin d'Arcachon, d'importants moyens ont également été mis en œuvre pour mettre en sécurité les animaux du zoo.

Il est couché sur le flanc, les yeux mi clos.  Sans doute que ce lion mâle du zoo de la Teste-de-Buch, anesthésié et endormi pendant son transport, ignore tout du drame qui se joue autour de lui. 

Mardi 19 juillet, alors que les flammes dévorent des milliers d'hectares de la forêt usagère toute proche, l'évacuation des animaux du zoo du Bassin d'Arcachon a été lancée. Des grands félins, mais aussi des singes, des ours ou encore des manchots...

Risque d'intoxication aux fumées

Autant d'animaux rendus nerveux par cette exfiltration. Mais l'urgence était là : les flammes se rapprochaient de l'enceinte, située à proximité de l'hippodrome de la Teste-de-Buch. Et les fumées toxiques risquaient d'intoxiquer gravement ses pensionnaires. 

Accueillis dans toute la France

Une vingtaine de parcs zoologiques ont rapidement accepté de les accueillir. Au zoo de Beauval, dans le Loir-et-Cher, des dizaines de soigneurs et vétérinaires se sont portés volontaires pour offrir à leurs hôtes le meilleur accueil possible après un long voyage anxiogène. 

"Ils ont été enfermés dans des petites cages pendant 24 heures. Tout le monde venait vérifier leur état de santé avec de lumières frontales, ce qui est assez stressant", explique Lucie Brisson, vétérinaire du  zooparc de Beauval . A ces sollicitations, se sont ajoutés le bruit, et le dépaysement.

Voir le reportage de France 2 

"Ils ont besoin d'être avec quelqu'un qui les connaît"

Lara Houplain est soigneuse animalière au zoo du Bassin d'Arcachon. Elle a suivi ses chimpanzés  jusque dans la Vallée des Singes. "Tant qu'ils seront là je serai à leurs côtés, assure la jeune femme. Ils ont quand même besoin d'être avec quelqu'un qui les connaît et les rassure". 

D'importants moyens avaient été mobilisés pour extraire les animaux, avec le concours notamment de 100 soigneurs et vétérinaires, et d'agents de l'office national de la biodiversité.

En dépit de toutes ces précautions, quatorze animaux sont décédés pendant leur transfert. Les plus gros mammifères, comme les éléphants et les girafes, plus difficilement transportables, sont eux, restés dans leur zoo girondin. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité