4e jour de grève des agents de sécurité de l'aéroport Bordeaux-Mérignac et aucune négociation ouverte

Une centaine d'agents de la société Hubsafe, en charge du contrôle des passagers et des bagages, a encore manifesté ce matin devant l'aéroport de Bordeaux-Mérignac. En grève depuis vendredi, les personnels dénoncent des conditions de travail dégradées. Les vols ne sont pas perturbés par le mouvement
4e journée de manifestation consécutive des personnels de sécurité de l'aéroport Bordeaux-Mérignac en lutte pour l'amélioration de leurs conditions de travail
4e journée de manifestation consécutive des personnels de sécurité de l'aéroport Bordeaux-Mérignac en lutte pour l'amélioration de leurs conditions de travail © C.Becchetti/F3Aquitaine
Pour la quatrième fois en quatre jours, la centaine de salariés de la société Hubsafe, employée au filtrage de sécurité, a crié son malaise devant l'aéroport.

Sur les pancartes les messages sont clairs : "plus de vie de famille", "sûreté au rabais", "conditions de travail inacceptables"...
 
20% d'absentéisme parmi les agents de sécurité affirment les syndicats
20% d'absentéisme parmi les agents de sécurité affirment les syndicats © C.Becchetti/F3Aquitaine


"On en a marre de ces conditions de travail, on n'a pas de vie de famille, pas de planning fixe, un seul week-end de repos par mois, on est épuisés" argumente Christelle Glize, déléguée du personnel FO.

Le malaise remonte à l'arrivée de la société Hubsafe en janvier 2019, losqu'elle a remporté l'appel d'offre lancé par l'aéroport pour les contrôles de sécurité.

Selon les salariés, elle aurait considérablement réduit les acquis sociaux accordés par les précédents employeurs.

"Les vies de familles sont chamboulées, on en est à 20% d'absentéisme. Il y a beaucoup de burn-out, des gens très volontaires, qui adoraient leur job. On n'a jamais vu ça" nous dit l'une des grévistes.
 

Aucune négociation ouverte


Alors que la grande majorité des agents suit cette grève illimité à Bordeaux, Hubsafe a rapatrié des salariés de Paris et Nantes afin d'assurer le service.

Ainsi, aucun vol n'a été annulé ou perturbé depuis le début du mouvement vendredi.

Et aucun dialogue n'a été entamé.
 
"On a des conditions de travail exécrables" affirment les salariés d'Hubsafe à Bordeaux-Mérignac
"On a des conditions de travail exécrables" affirment les salariés d'Hubsafe à Bordeaux-Mérignac © C.Becchetti/F3Aquitaine


"Personne n'est venu vers nous. C'est complètement cristallisé. Mais on continuera jusqu'à ce qu'ils nous entendent et qu'on ait des réponses concrètes. On ne peut plus continuer comme ça" affirme une autre déleguée du personnel.
 

Conditions sanitaires "excécrables"


L'une des revendications porte sur l'entretien des postes de travail et des vestiaires dont Hubsafe a la charge selon les salariés.

Chrystelle Glize nous montre des photos reflétant la saleté accumulée.
 
Une déléguée du personnel nous montre la saleté accumulée dans les postes de travail où elle affirme que le ménage n'est jamais effectué
Une déléguée du personnel nous montre la saleté accumulée dans les postes de travail où elle affirme que le ménage n'est jamais effectué © C.Becchetti/F3Aquitaine


"Cest juste pour vous montrer l'état de l'aéroport, on travaille dans la saleté. Là c'est sous les postes d'inspection filtrage, là nos vestiaires, c'est une honte, le nettoyage n'est jamais fait" dénonce t-elle.

"On a envoyé ça à la direction de l'aéroport et au préfet, on n'a jamais eu de réponse".

Les grévistes semblent déterminés et espèrent obtenir des réponses à leur mal être.

Ils se préparent à une cinquième journée d'action ce mardi, à l'image de celle de ce matin à laquelle ont assisté nos reporters Gladys Cuadrat et Camille Brecchetti.
 
4e jour de grève des agents de sécurité de l'aéroport Bordeaux-Mérignac









 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aériens économie transports grève social