La banque alimentaire de Gironde a besoin de bénévoles pour sa collecte d'hiver fin novembre

La grande collecte d'hiver de la banque alimentaire aura lieu les 29, 30 et 1er décembre prochain dans les moyennes et grandes surfaces / © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
La grande collecte d'hiver de la banque alimentaire aura lieu les 29, 30 et 1er décembre prochain dans les moyennes et grandes surfaces / © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

La banque alimentaire de Gironde lance un SOS. Pour un besoin "urgentissime de chauffeurs de poids-lourds bénévoles" le 29 novembre prochain. Ce sera la première des 3 journées de collecte d'hiver de l'association qui espère récupérer un maximum de denrées dans les supermarchés.

Par CA

Ces journées-là, il faudra transporter des tonnes de produits et en majeure partie des boîtes de conserve.

Des camions assureront les trajets entre les grandes surfaces et le dépôt de la banque alimentaire de Gironde situé à Bordeaux-lac. 

Mais l'association manque de chauffeurs bénévoles titulaires du permis poids-lourds. D'où ce SOS lancé par la responsable communication Pierrette Castagné. 

Les personnes volontaires doivent contacter Régis Pauget au 06 86 55 47 76.
 

Des centaines de tonnes de denrées pour des milliers de repas assurés


L'an dernier, la banque alimentaire de Gironde avait collecté 409 tonnes de denrées. Des dons en hausse de plus de 10% par rapport à la collecte de 2017.

Ces denrées sont distribuées tout au long de l'année aux dizaines d'associations caritatives du département travaillant en lien direct avec les personnes les plus démunies.

Et, selon, Pierre Pouget, le Président de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde, "le chiffre est brutal. Selon l'Observatoire Girondin de la Précarité et de la Pauvreté, 200 000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté dans le département". 

Une étude établie en 2018 montre que près des trois-quarts des bénéficiaires de l'aide alimentaire vivent avec 821 euros de revenus en moyenne. 70% sont des femmes, 61% ont des enfants et 15% sont des retraités.

"Ne pouvoir accéder en quantité suffisante à une nourriture saine et équilibrée, c’est s’exclure, c’est rompre le lien social, c’est ouvrir la porte aux problèmes de santé et de bien-être. La peine est triple" souligne la banque alimentaire. "Une alimentation insuffisante favorise l’isolement liée à la honte de ne pouvoir se nourrir seul, et trace la voie de l’exclusion".
 

Des milliers de bénévoles déployés pendant trois jours


En Gironde, 3000 "gilets oranges" seront postés aux entrées des grandes et moyennes surfaces.

Ce seront des "bénévoles de la Banque Alimentaire, des adhérents des associations caritatives, des membres de clubs services, des salariés d’entreprises, des lycéens, des étudiants, des scouts ... ".

Ils récolteront des "produits secs à durée de conservation longue, à forte valeur ajoutée nutritionnelle" précise la banque alimentaire. "En Gironde, priorité aux féculents, riz et semoule, et aux conserves de poisson, de viande et de légumes".

En revanche "aucun produit frais ni de produits pour bébé".


 

Sur le même sujet

Les + Lus