Bordeaux : 70 réfugiés ukrainiens ont été accueillis à l'aéroport de Mérignac

Publié le
Écrit par CB et AFP

C'est une situation inédite depuis que notre région accueille des réfugiés d'Ukraine. 70 Ukrainiens, essentiellement des femmes et des enfants, sont arrivés par avion de Moldavie, pays limitrophe de l'Ukraine, confronté à un afflux de réfugiés. Ce transfert à Bordeaux est le premier dans le cadre d'un dispositif d'assistance de la France. Des familles visiblement éprouvées qui aspirent à des moments de quiétude.

Les 71 premiers réfugiés ukrainiens à rejoindre la France en provenance de Moldavie,
pays limitrophe de l'Ukraine, ont atterri jeudi à Bordeaux en provenance de Chisinau

Paris s'est engagé à aider la Moldavie, qui héberge plus de 426.000 réfugiés ukrainiens, en accueillant 2.500 d'entre eux dans le cadre d'une opération coordonnée au niveau européen.

Des familles, mais essentiellement des femmes et des enfants, dont on peut lire la fatigue mais aussi le soulagement sur les visages. Certains expriment leur bonheur d'être en France mais aussi leur souhaite de pouvoir vite retrouver leur pays.

Cette famille ukrainienne, venue de Donetsk, pose ses valises pour la première fois sur le sol Français. Avant d'atterrir en Gironde, le périple a été long avec un premier exil en Moldavie. "Tous les peuples Ukrainiens, peu importe la localisation, sont en danger. Les enfants, les femmes, les hommes sont concernés. Tout le monde. Parce que la Russie ne vise pas que les militaires mais surtout les civils" explique cette maman. "Nous espérons avoir la paix et que nos enfants arrêtent pleurer à cause de la peur".

Les 45 adultes et 26 enfants ont été, dans un premier temps, accompagnés vers un gymnase bordelais servant à l'accueil de réfugiés. Il y a aussi quelques animaux de compagnie.

Regardez le reportage de Camille Rigeade et Olivier Prax.

durée de la vidéo : 01min 52
71 réfugiés ukrainiens accueillis sur le tarmac de l'aéroport de Mérignac. ©France 3 Aquitaine


Après cette nuit à Bordeaux, ils seront accueillis à Civray (Vienne) et Aubeterre-sur-Dronne (Charente) puis répartie dans des familles d'accueil locales. "Il leur sera proposé un accompagnement social et une orientation adaptée", a expliqué la préfète de Nouvelle-Aquitaine Fabienne Buccio. "Ils ont besoin de se ressourcer chez nous". "Montrons leur ce qu'est l'accueil à la française."


Ces Ukrainiens, dont le transfert vers la France a été chapeauté par l'Organisation internationale pour les migrations, ont été identifiés en Moldavie par le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) car ils sont parmi "les plus vulnérables", en raison par exemple de leur état de santé, leur âge ou d'un risque de traite humaine, a indiqué Paolo Artini, représentant du HCR en France. "Ils ont également manifesté
un intérêt à venir en France".


Plus de cinq millions d'Ukrainiens ont fui leur pays depuis le début de l'invasion
russe le 24 février, selon l'ONU.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité