Bordeaux-Bacalan : un centre de vaccination va ouvrir "mardi ou mercredi"

L'Ars annonce ce samedi 22 mai que toutes les personnes de plus de 18 ans vivant dans le quartier Bacalan pourront se faire vacciner vraisemblablement dès mercredi suite à la détection d'un cluster. En attendant, les opérations de dépistage se poursuivent.

 

Dès vendredi soir, l'ARS de Nouvelle-Aquitaine nous indiquait que, en accord avec le ministère de la Santé, la vaccination serait ouverte aux plus de 18 ans sans restriction pour les habitants de Bacalan. On sait désormais qu’un centre de vaccination va voir le jour dès mardi ou mercredi de la semaine prochaine.  Et 19.000 doses ont été débloquées spécifiquement pour les habitants de Bacalan. Il s'agit des vaccins Pfizer et Moderna.

« Des travaux sont en cours avec la Métropole pour trouver un lieu adapté », fait part l’ARS. Pour le reste des Bordelais, et des Français plus généralement, il faudra attendre le 31 mai pour pouvoir se faire vacciner sans condition d’âge ni de santé.

Bordeaux Bacalan : un centre de vaccination va ouvrir mardi ou mercredi

46 personnes positives à un dérivé du variant anglais

A ce jour dans ce quartier de Bacalan, 46 personnes ont été diagnostiquées positives à un variant surveillé par les autorités sanitaires. Les contaminations auraient d’abord eu lieu lors de réunions familiales puis le virus se serait propagé à l’école Charles-Martin qui a été temporairement fermée. Il s’agirait d’un dérivé du variant anglais. "Il s'agit d'un variant déjà identifié au niveau national mais très rare jusqu'à présent", précise Patrick Dehail conseiller médical auprès du directeur de l'ARS. Mais les autorités se veulent rassurantes. Le variant "n'est pas résistant à la vaccination", selon Benoît Elleboode, le directeur de l'ARS de Nouvelle-Aquitaine.

600 peronnes dépistées durant le week-end

Dès hier, vendredi 21 mai, un important dispositif de dépistage a été mis en place pour éviter que le virus continue de circuler. Une fois les résultats de ces tests obtenus, le nombre de personnes contaminées devrait selon toute vraisemblance augmenter.

La campagne de dépistage va se poursuivre tout le week-end. Durant ces trois jours, « on espère qu’environ 600 personnes vont se faire dépister sur ce quartier de Bacalan », précise l’ARS.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société