Bordeaux : une centaine d'enseignants et de lycéens rassemblés devant le lycée Gustave Eiffel

Devant le lycée Gustave Eiffel ce lundi matin / © K. Jbali - France 3 Aquitaine
Devant le lycée Gustave Eiffel ce lundi matin / © K. Jbali - France 3 Aquitaine

Une centaine d'enseignantset de lycéens se sont rassemblés ce lundi matin afin de tenter de bloquer l'entrée du lycée Gustave Eiffel. Les élèves de 1ere de cet établissement doivent passer leurs épreuves de contrôle continu du futur bac. Mais les enseignants dénoncent la méthode d'application.
 

Par MK

Une centaine d'enseignants s'est rassemblée ce lundi matin afin de tenter de bloquer l'entrée du lycée Gustave Eiffel. Les élèves de 1er de cet établissement doivent passer leurs épreuves de contrôle continu du futur bac. Mais les enseignants dénoncent la méthode d'application. 

Ils sont une grosse centaine, enseignants venus pour la majorité de l'ensemble des lycées de Bordeaux Métropole, lycéens mais aussi quelques cheminots et gilets jaunes. Tôt ce lundi matin, ils se sont retrouvés devant le lycée Gustave Eiffel, situé Cours de la Marne à Bordeaux.

 
© K. Jbali - France 3 Aquitaine
© K. Jbali - France 3 Aquitaine
 

Tentative de blocage

Des chaînes ont été mises en place afin de bloquer l'entrée de l'établissement, avant d'être sectionnées par les forces de l'ordre, venues afin de permettre aux élèves qui le souhaitent de pénétrer dans l'enceinte de l'établissement. 
 

Premier jour pour les E3C

Cette mobilisation intervient le jour où les élèves de 1ere du lycée Gustave Eiffel passent leurs épreuves de contrôle continu pour le bac 2021, les E3C. Une réforme particulièrement contestée par les enseignants girondins, qui réclament l'annulation de la session de janvier.

"Ce n'est pas tant la forme que la méthode d'application que nous contestons, précise Guillaume Leglise, enseignant en histoire géographie au lycée Brémontier
Concernant l'histoire géographie, on nous avait garanti l'accès à la banque de données, afin de savoir à quel type de sujet s'attendre, en septembre. Nous l'avons eu le 16 décembre. En mathématiques, c'était le 6 janvier…
 

Il n'y a pas de corrigé, chaque équipe enseignante va gérer ça à sa sauce. Et nous, on ne sait pas quoi au répondre aux élèves qui nous posent des questions. Les gamins ont la trouille, et c'est normal ! 

 
Devant le lycée Gustave Eiffel ce lundi matin / © K. Jbali - France 3 Aquitaine
Devant le lycée Gustave Eiffel ce lundi matin / © K. Jbali - France 3 Aquitaine


Des professeurs sanctionnés ?


En Aquitaine, quelques 7 500 élèves sont concernés par ces épreuves E3C. D'autres perturbations ont eu lieu au niveau des lycées François Mauriac à Bordeaux, Jaufré Rudel de Blaye et Gaston Fébus à Orthez. Dans ces deux derniers étabissements, la tenue des examens reste compromise.
Interrogée Anne Bisagni-Faure, la rectrice de l'académie a précisé que le sprofesseurs qui organisaient les blocages s'exposaient à des sanctions. "Je prendrai mes responsabilités", a-t-elle assuré.  

Plusieurs semaines d'examens

La première session des épreuves d'E3C doit s'échelonner sur plusieurs semaines. Les résultats obtenus en mathématiques, histoires géographie et langues vivantes, puis dans les prochaines sessions en avril et décembre représenteront 30% de la note globale. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus