Bordeaux : le maire du Bouscat va armer ses policiers municipaux

Lors du conseil municipal du 27 septembre dernier, Patrick Bobet le maire LR du Bouscat, a décidé de doter ses policiers d'armes à feu en réponse à une insécurité croissante dans sa commune.

Ils seront des policiers comme les autres, à un détail près : un pistolet à la ceinture. Le 27 septembre dernier, Patrick Bobet, maire LR du Bouscat, a décidé que les agents de la police municipale seront armés en 2022. Pourtant à première vue, l'élu n'était pas convaincu par cette idée :

Je n'étais pas favorable de manière générale, jusqu'à ces derniers mois. La situation a évolué dans le mauvais sens, il y a un sentiment d'insécurité palpable.

Patrick Bobet - maire du Bouscat

Armés pour dissuader

Selon lui, le nombre d'incivilités et de délits a augmenté, notamment dans le quartier des Écus où un trafic de drogue se passe "au vu et au su de tous". Alors pour contrer ce trafic et rassurer ses administrés, le maire a souhaité durcir sa politique sécuritaire :

Une police bon enfant qui arrive sur les lieux ce n’est pas dissuasif. S’ils sont armés, on n'a pas tout à fait la même réaction. Ce que j'espère c'est que les policiers n'aient jamais besoin d'utiliser leur arme.

Patrick Bobet - maire du Bouscat

L'effectif des policiers sera aussi doublé et passera de 4 à 8 agents d'ici 2022. Ils devront effectuer quatre sessions de formations et devront passer un test psychologique pour pouvoir porter leur pistolet. Le budget de cet armement devrait s'élever à 6000 euros pour la mairie. 

64 polices municipales armées en Gironde

Mais le Bouscat n'est pas la seule commune à doter ses policiers d'armes à feu dans la métropole de Bordeaux : à Pessac, la décision a été prise en janvier 2021. Du côté de Saint-Médard-en-Jalles, les policiers sont équipés depuis décembre 2016 et à Talence, ils devraient l'être en 2022. Mais la plus ancienne commune à avoir sauté le pas reste Martignas-sur-Jalles en 1996 qui a prévu de recruter un quatrième agent armé d’ici la fin de l’année. 

En Gironde, selon la préfecture, 64 polices municipales sont armées sur les 111 existantes. Dans 26 d'entre elles, ce sont des armes de poing, dans 28 autres des pistolets à impulsion électrique. Enfin, 2 communes utilisent des flashballs. 

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité