REPLAY. Bassins de Lumières à Bordeaux : les coulisses du plus grand centre d'art numérique au monde

Depuis le 10 juin, la ville de Bordeaux offre un voyage dans un monde coloré et onirique. Une invitation à plonger dans un univers particulier : celui des œuvres de grands artistes dans un lieu hors norme. Nous vous proposons un documentaire inédit sur l'envers de ce très beau décor...

Gustav Klimt, d'or et de couleurs
Gustav Klimt, d'or et de couleurs © Bassins de lumière

Alors que la réouverture des lieux culturels s'opère progressivement, comme en cadeau de déconfinement, les artistes Gustav Klimt et Paul Klee ont choisi la ville de Bordeaux pour un rendez-vous particulier aux  Bassins de Lumières, inaugurant par la même occasion ce nouveau lieu culturel, le plus grand centre d'art numérique au monde. Et de par l'ampleur de ce qui est donné à voir, il fallait au moins ça !

Une exposition hors norme

Ce nouvel espace atypique, situé dans l'ancienne base sous-marine, met en scène quatre expositions numériques immersives monumentales dédiées aux grands artistes de l'Histoire de l'art et à la création contemporaine.

La base sous-marine de Bordeaux dispose désormais d'un nouvel accès pour le public.
La base sous-marine de Bordeaux dispose désormais d'un nouvel accès pour le public. © Nicolas Delage

Les oeuvres  colorées de Klimt et Klee ne se contentent plus de se laisser admirer passivement sur un tableau pendu aux murs en béton, non ! Sous forme de spectacles de sons et lumières et de reflets dans l'eau des quatre immenses bassins, une sélection d'entre elles est mise en scène en version XXL.

Comme pour célébrer la liberté retrouvée, les oeuvres envahissent l'espace et autorisent le visiteur à s'immiscer dans leur univers si particulier. Et c'est là toute l'originalité et la beauté du concept présenté.

 

L’exposition numérique phare "Gustav Klimt, d'or et de couleurs" présente les oeuvres qui ont fait la singularité et le succès de l'artiste : sa période dorée, ses portraits et ses paysages. Mais cette nouvelle mise en scène offre l'opportunité de les appréhender de façon inédite, leur donnant comme une seconde vie.

On découvre des tableaux en mouvement, mêlant tout à la fois musique et jeux de lumières. Des mises en scène déroutantes où tout se mélange dans l'espace et dans le temps, le tout en totale immersion.

Une place est également donnée à l'art contemporain avec les artistes Ocean Data et Anyta qui ont choisi, dans leur création, de faire replonger le visiteur dans l'histoire de la base sous-marine.

La boucle est bouclée.

Derniers préparatifs de l'exposition avant l'ouverture au public.
Derniers préparatifs de l'exposition avant l'ouverture au public. © Nicolas Delage

Immersion dans les coulisses à l'écran

Pour comprendre l'ampleur du travail nécessaire pour ce rendu exceptionnel, les caméras de Nicolas Delage ont filmé pendant 6 mois les coulisses de cet événement. Des préparatifs gigantesques pour donner vie à cette exposition dans un lieu si hostile à la base...

Réglages et mises en place dans ce lieu atypique, création de moderne contrastant avec un bâtiment ancien et rudimentaire, technicité et précisions dans un lieu fait de béton qui n'avait pour destination, pour rappel, que d'être l'une des cinq bases sous-marines allemandes construites sur le littoral atlantique durant la Seconde Guerre mondiale.

Réglages numériques et mise en place aux Bassins de Lumières avant l'arrivée des premiers visiteurs.
Réglages numériques et mise en place aux Bassins de Lumières avant l'arrivée des premiers visiteurs. © Nicolas Delage

 

Un tâche immense accomplie grâce au savoir-faire d'une horde de techniciens, c'est tout ce processus qu'un magazine de 13 mn offre à voir en inédit sur .3 NoA et France 3 Nouvelle-Aquitaine, du début de la mise en place au jour J de l'inauguration. Son nom est explicite : "Bassins de Lumières, les coulisses du plus grand centre d'art numérique au monde."

Pour avoir vu l'exposition le jour de l'inauguration, j'ai été littéralement bluffé de voir le rendu global dans ce lieu de vestiges. C'est grâce à une gestion méticuleuse et un travail gigantesque d'une équipe que la mise en place de cet événement a pu être à la hauteur de l'événement.

Nicolas Delage

Alors que cet événement devait ouvrir ses portes le 17 avril, à la veille des vacances de Pâques, le COVID-19 s'est ensuite invité dans nos vies pour tout perturber... Mais depuis le 10 juin, déjà plus de 12 000 visiteurs sont venus admirer sur place ces quatre expositions.

Que vous en fassiez partie ou pas, en tout cas, grâce à France 3, vous êtes invités à découvrir l'envers du décor (détails de la diffusion ci-dessous).
 

Voir ou revoir le documentaire (13') 

REPLAY Bassins de Lumières Bordeaux

 

 

Deux diffusions :

- lundi 29 juin à 20:15 et mardi 30 juin à 21:00 sur .3 NoA.
- samedi 4 juillet  à 12:05 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture expositions événements sorties et loisirs art idées de sorties tourisme économie économie numérique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter