• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bordeaux : une “réquisition citoyenne” pour dénoncer les évacuations de squats de migrants

Les associations humanitaires dénoncent les évacuations de squats de migrants. Comme ici, au Haillan. / © P.Lecuyer/F3 Nouvelle-Aquitaine
Les associations humanitaires dénoncent les évacuations de squats de migrants. Comme ici, au Haillan. / © P.Lecuyer/F3 Nouvelle-Aquitaine

Ce jeudi 5 septembre, des associations humanitaires ont occupé une maison appartenant à Bordeaux Métropole. Ils dénoncent les récentes évacuations de squats de migrants qui ont eu lieu dans l'agglomération bordelaise.

Par M.D

Depuis le 11 juillet, ils ne savent pas où aller. En quelques semaines, suite à des évacuations ordonnées par la Préfecture de Gironde, près de 200 migrants se sont retrouvés à la rue. Parmi eux, des familles avec enfants.
 

Réquisition citoyenne

Alors les association humanitaires se mobilisent pour demander des solutions de relogement à l'État. Ce jeudi, le Collectif solidarité aux expulsés a décidé de squatter une maison appartenant à la Métropole et située sur la commune du Haillan. Une "réquisition citoyenne", faute d'action du gouvernement , comme l'explique Pierre Lespoux membre du collectif :

Les lois de réquisition existent, elle ne sont pas pratiquées.


Responsabilité laissée aux mairies

Suite au démantèlement de la "Zone du dehors", un squat situé à Saint-Médard-en-Jalles, c'est à la mairie de trouver une solution pour les migrants à la rue. Une mission prise à coeur par l'élue Andréa Kiss :

Je pense que chaque ville doit prendre sa part. Très sincèrement, vu l'expérience qu'on a eu au Haillan, ce n'est pas si insurmontable que ça. 

Aujourd'hui dans la métropole bordelaise, 840 personnes vivent encore dans une centaine de squats.

Une "réquisition citoyenne" pour dénoncer les évacuation de squats de migrants


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Incendie forêt de la Coubre - 20/08/1976

Les + Lus