• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bordeaux : où sera le passage piéton aux couleurs de l'arc-en-ciel LGBT+ ?

Le passage piétons inauguré à Périgueux en mai 2018. / © GEORGES GOBET / AFP
Le passage piétons inauguré à Périgueux en mai 2018. / © GEORGES GOBET / AFP

Un passage piétons aux couleurs de l'arc-en-ciel, c'est-à-dire celles du "rainbow flag", le drapeau symbole du mouvement LGBT+. Après Paris et Périgueux, il va bientôt voir le jour à Bordeaux. Mais où précisément ? C'est Alain Juppé qui tranchera. Deux lieux ont été retenus.

Par C.O


Alors que trois victimes d'une agression homophobe ont été entendues ce lundi par le délégué ministériel à la haine anti-LGBT, nous apprenons que le projet de voir naître à Bordeaux un passage piéton aux couleurs LGBT+ est loin d'être enterré. La mairie entend lutter contre les discriminations. Ce passage piétons va donc voir le jour. Reste à savoir où ? 
 

Dans un quartier chic ou pas ?

Deux lieux sont évoqués. Le premier, rue Esprit des Lois, se situe près de la place de la Comédie. Le deuxième serait au croisement du cours Victor Hugo et de la rue Sainte-Catherine. C'est Alain Juppé, maire de Bordeaux, qui tranchera. 
Ces deux lieux ont pour point commun d'être pourvus en caméras de vidéosurveillance et c'est la raison pour laquelle ils ont été retenus.
 


En novembre dernier les résultats d'une enquête sur les actes homophobes à Bordeaux a été rendue publique. Ainsi, 1600 personnes ont répondu et 45% d'entre elles disent avoir été victimes d'agressions (physiques ou verbales) homophobes. Des chiffres inquiétants sur lesquels travaille l'Observatoire bordelais de l'Egalité. Il est composé de chercheurs (sciences sociales, droit, sciences politiques), d'associations de lutte contre les discriminations représentant le Cobade (Comité bordelais de veille et d'action contre les discriminations et pour l'égalité), de personnalités qualifiées, ainsi que d'élus et services de la municipalité.

Ses recherches ont permis de constater qu'il y avait moins de tabous en France aujourd'hui. Résultat, la parole se libère, les actes homophobes malheureusement aussi. Pour lutter contre cette dérive l'Observatoire veut mettre en place la co-construction d’un plan d’actions.

C'est dans ce contexte que devrait voir le jour ce passage piéton. Un arc-en-ciel au sol symbolique, pour marquer les esprits. Il en existe en Europe ainsi qu'à Paris. Ils avaient été dégradés et tagués avec des propos homophobes l'année dernière. Anne Hidalgo, en guise de pied de nez à ces insultes, a décidé cet été de les rendre permanents et d'en réaliser deux de plus. Mais c'est à Périgueux que le premier passage piéton arc-en-ciel permanent est né. Il a été inauguré en mai dernier.
 
 

Une nouvelle enquête lancée aujourd'hui

l'Observatoire bordelais de l'Egalité lance aujourd’hui une nouvelle enquête, cette fois sur le racisme et l’antisémitisme. C'est Alain Juppé qui l'a officiellement lancée en présence de Frédéric Potier (délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT et Benedetto Zacchiroli (président de la Coalition européenne des villes contre le racisme de l’UNESCO). Selon la Ville "elle aura pour objectif de mieux saisir les expériences de racisme et d’antisémitisme vécues par les Bordelais dans l'espace public, les services privés ou publics ou encore le travail". "L’enquête permettra ensuite d’élaborer un Plan local de lutte contre le racisme et l’antisémitisme".


 

A lire aussi

Sur le même sujet

François Asselin - invité du 19/20 de France 3

Les + Lus