Les Boxers de Bordeaux commenceront la saison avec neuf points de retard

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alexandre Muffon Cattin
Les Boxeurs de Bordeaux s'échauffent sur la patinoire de Bordeaux
Les Boxeurs de Bordeaux s'échauffent sur la patinoire de Bordeaux © Lisa Martin

La fédération française de hockey sur glace (FFGH) a donné son verdict suite à l'audience de conciliation avec les Boxers de Bordeaux jeudi 24 août. Le club girondin devra commencer la saison avec neuf points en moins et voit ses finances désormais encadrées. 

La FFGH vient de communiquer son verdict suite à l'audience de conciliation des Boxers de Bordeaux du 24 août. Le club a été maintenu en Ligue Magnus mais doit faire avec plusieurs inconvénients. 

Le premier est sportif : neuf points de pénalité sont infligés aux Girondins pour la saison régulière. Néanmoins, si les hockeyeurs jouent en fin de saison leur maintien, cette sanction ne sera plus appliquée. 

 

Masse salariale plafonnée 



Le second est financier avec quelques règles imposées au club. La masse salariale est notamment plafonnée à 640 000 euros. Les Boxers vont être sous surveillance durant deux saisons mais pourront espérer des assouplissements si leurs résultats économiques donnent satisfaction. 

Pour autant, Bordeaux ne veut pas jouer petit bras et veut rester ambitieux. Le club avait été prévenu en amont de ces sanctions. Les joueurs ont accepté de baisser leur salaire pour rester et aider le club. 

 

Une recrue annoncée prochainement 



Les Boxers ont seulement perdu deux joueurs : Olivier Labelle et Benjamin Dieudé-Fauvel, tous deux partis Outre-Atlantique. Avec ces deux départs, les Girondins vont pouvoir se renforcer et une nouvelle recrue devrait être annoncée prochainement. 

Quant aux neuf points de pénalité, cela ne représente que trois victoires sur les 44 matches qui vont être disputés en championnat cette saison. Retard rattrapable donc pour les Boxers. 

   
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.