Canicule : nouveau record de température nocturne enregistré à Bordeaux avec un minimum de 25,4°C

Au plus frais du lever du jour, la température était de 25,4°C sur la station Météo-France de Bordeaux-Mérignac. / © Geralt via Pixabay
Au plus frais du lever du jour, la température était de 25,4°C sur la station Météo-France de Bordeaux-Mérignac. / © Geralt via Pixabay

C'est la semaine de tous les records pour la météo à Bordeaux : alors que les températures nocturnes n'avaient jamais été aussi chaudes que mardi 23 juillet, avec 24,8°C au lever du jour, les minimales ont été pulvérisées ce matin avec 25,4°C enregistrés à la station de Bordeaux-Mérignac. 

Par AR

Presque 2°C de plus que lors de la canicule de 2003 : le record de température maximale au lever du jour a été largement dépassé ce jeudi 25 juillet à Bordeaux-Mérignac, avec 25,4°C au plus frais de la journée, comme le note cet ingénieur chez Météo-France. 
 


Les températures seront encore caniculaires dans la région cet après-midi, "de l'ordre de 35 à 39 °C dans l'intérieur voire 40°C en vallée de Garonne et localement jusqu'à 41°C possibles sur le bassin de Brive ou le nord du Poitou", note Météo-France. 

En revanche, nous pourrons à nouveau respirer dès ce vendredi, en perdant plus d'une dizaine de degrés : "avec des maximales ne dépassant pas les 25°C sur la Nouvelle Aquitaine". 

Canicule et risques pour la santé 


La vigilance orange à la canicule est maintenue dans toute la région, et les services d'urgences cardiaques reçoivent davantage de patients, comme à l'hôpital Haut-Lévêque, à Pessac, qui dépend du CHU de Bordeaux. 

Hyperthermie, insolation, au-dessus de 25°C à l'ombre, tout effort est déconseillé, même pour les personnes sportives et en bonne forme physique. D'autant que plus la canicule dure, plus elle fatigue les corps. 

"Il ne faut pas attendre la sensation de soif pour boire", souligne le professeur Pierre Coste, chef du service des urgences cardiothoraciques à Haut-Lévêque. 

→ Canicule et risques pour la santé : reportage aux urgences cardiaques à Pessac 
Canicule et santé : ne pas faire d'efforts et adapter son alimentation
Intervenants : Professeur Pierre Coste, Chef du service Urgences cardiothoraciques, Unité des soins intensifs Hôpital Haut-Lévêque CHU Bordeaux ; Stéphanie Vidal, Cadre supérieur, coordinatrice activités diététiques du CHU Bordeaux, Camille Dannfald, Diététicienne-nutritionniste, Service cardiologie Equipe : MONDON Patricia, TUSCQ-MOUNET Sylvie, PAULIN Sarah



 

Sur le même sujet

Itziar Ituño tourne un clip à Bayonne sur les violences faites aux femmes

Les + Lus