CES de Las Vegas : J-4 pour les start-up bordelaises !

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Les start-up d'Aquitaine se préparent pour le Consumer electronic show, le CES de Las Vegas. A quelques jours du grand départ, le salon ouvrant ses portes le 9 janvier, rencontre avec les acteurs bordelais de l'économie numérique.

Par MK avec Amy Mac Arthur et Sandrine Papin

C'est une première pour cette star up installée à Saint-Médard en Jalles. Dans quelques jours, Knock, une société qui a créé un assistant virtuel chargé de trouver le bien immobilier idéal  sera au C.E.S de Las Vegas, le grand salon de l'électronique et de l'innovation.
 
Une opportunité précieuse, rendue possible grâce aux actions conjuguées de la Région Nouvelle Aquitaine, et de la French Tech Bordeaux, l'association qui regroupe sous un même label les entrepreneurs et acteurs de l'économie numérique en France.


Voir le reportage de France 3 Aquitaine
A Bordeaux, les start up se préparent pour le CES

 
 
Le CES, c'est pour ces sociétés parfois toutes jeunes, à l'instar de Knock qui n'a que quelques mois, de découvrir des objets connectés, des applications… toutes les innovations  et tendances qui inonderont le marché dans les mois à venir. Mais aussi, de tenter de se faire une petite place sur le marché international, en nouant des contacts pouvant mener plus tard à des signatures de contrats.
 

Bordeaux, place forte de l'économie numérique

 
Après Paris, Bordeaux est la ville française où les créations de start-up sont les plus nombreuses, rappelle Laurent Bourgitteau-Guiard, directeur du réseau d'incubateurs 1Kubator.
 
Les raisons de ce succès sont multiples. Les écoles sont très impliquées avec les incubateurs locaux, ces "pouponnières" qui accompagnent les projets et le développement des entreprises numériques.
 
"On a aussi un historique. A Bordeaux il a eu de grandes sociétés qui avaient des centaines de salariés chef de projets ou encore experts dans le développement, le marketing, souligne Laurent Bourgitteau-Guiard.


Lorsque ces structures ont périclité, elles ont laissé à Bordeaux des centaines de personnes qui avaient une réelle expertise, et qui pour une grande partie avaient des velléités à créer leurs sociétés. C'est pourquoi aujourd'hui nous avons un pool d'entreprises énormes".
 


Voir l'interview de Laurent Bourgitteau-Guiard sur le plateau de France 3 Aquitaine
Bordeaux ville numérique ? L'interview de Laurent Bourgitteau-Guiard



A lire aussi

Sur le même sujet

Gironde : la ferme à spiruline du Val de l'Eyre

Les + Lus