• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les start-up de Nouvelle-Aquitaine en route pour le CES de Las Vegas

La French Tech au CES en janvier 2017 / © Frederic J. BROWN / AFP
La French Tech au CES en janvier 2017 / © Frederic J. BROWN / AFP

Quarante-et-une entreprises de toute la Nouvelle-Aquitaine se préparent pour le grand Consumer Electronic show, le grand salon annuel de l'innovation technologique qui ouvre à Las Vegas le 9 janvier.

Par Maïté Koda

C'est reparti. Pour la deuxième fois, la région Nouvelle-Aquitaine accompagne les entreprises et start-up locales pour le grand raout de l'électronique à Las Vegas. Soit au total 41  entreprises sur l'ensemble de la grande région, des start-up  dont les dossiers ont été retenus par l'organisation du Salon.
 
Un chiffre important qui ne doit rien au hasard : la région Nouvelle-Aquitaine a accompagné la démarche des entrepreneurs locaux, via la French Tech et des clusters, (réseaux du numérique) tels que SPN en Poitou-Charentes et Aliptic dans le Limousin.
 
 

Des exposants et des visiteurs

"Nous avons rencontré les entreprises qui étaient intéressées par une participation au CES, explique Fabien Audat, développeur de marchés pour le SPN. Nous avons vu ensemble si elles étaient prêtes à postuler, sous quelle forme, quel était leur objectif et la meilleure façon de présenter le dossier".
 
Les objectifs des exposants sont variés : prendre le pouls en observant les innovations présentées dans leur domaine, tenter de pénétrer le marché américain,  ou encore s'y développer pour ceux qui ont déjà pris leurs marques.
 
Les 41  start-up sélectionnées dans l'ensemble de la grande région seront présentes sur le salon. Vingt-deux seront exposantes sur l'Eureka Park, le lieu où sont regroupées les start-up après sélection par les organisateurs du salon, quatre seront sur des Market place, des emplacements plus thématiques. Enfin, quinze entreprises font le déplacement mais n'exposent pas, en tant que "visiteuses".
 
 

Un coût conséquent pour de petites entreprises

Une exposition au CES, qui devrait rassembler sur quatre jours 170 000 visiteurs professionnels et près de 4 000 exposants est forcément alléchante. "Mais le coût est important pour les start-up, tempère Marie-Pauline Carpentier, chargée de mission chez Aliptic à Limoges. On ne peut se rendre seul sur un tel événement seul, il faut partir à deux ou trois.  


Certaines entreprises comptent à peine cinq salariés, il leur est difficile à la fois d'assurer une présence à Las Vegas et d'avancer sur la production en France pour faire tourner la boîte.

 
"Entre l'emplacement du stand, qui revient à environ 2 500 dollars,  l'hôtel et l'avion pour trois personnes, une entreprise doit débourser entre 15 000 et 20 000 euros", confirme Fabien Audat.  
 

L'implication de la Région

La Région Nouvelle-Aquitaine investit également 140 000 euros dans l'aventure, prenant en charge 50% du coup des stands et surtout, en proposant aux entreprises sélectionnées une préparation et des séances de coaching, afin d'optimiser au mieux le déplacement.
 
Les entrepreneurs sont briefés, en groupe et individuellement pour apprendre à présenter leur activité dans différents contextes, que ce soit devant une assemblée, lors un rendez-vous en tête à tête ou même auprès d'une personne décisive, croisée à l'improviste dans un ascenseur.


A Vegas, la région a également investit une meeting-room dédiée aux entreprises de Nouvelle-Aquitaine, afin que celles-ci puissent organiser des rendez-vous d'affaires, et recruté une agence de presse dédiée aux entrepreneurs. 

Sur le même sujet

Interview du Pr Henri Joyeux

Les + Lus