Coronavirus : la Banque alimentaire de Gironde réorganise sa distribution pour les plus démunis

© France Télévisions
© France Télévisions

Pour éviter d'exposer ses 200 bénévoles au risque de contamination, la principale Banque alimentaire de Nouvelle Aquitaine ne collecte plus de produits frais. 
Un service de distribution de produits de première nécessité est mis en place sur rendez-vous pour les associations qui aident les démunis.

Par V.D.

La banque alimentaire de Gironde est la plus importante de Nouvelle Aquitaine.
Chaque année, elle redistribue plus de 5000 tonnes de nourriture à des associations partenaires qui aident les démunis à Bordeaux et sur le département.

Depuis la mise en place du confinement, cette redistribution des produits s'adapte aux mesures sanitaires pour protéger les 200 bénévoles de la Banque et les salariés du site bordelais.

Les produits frais et les denrées périssables ne sont plus collectés chaque matin par les camions de la Banque alimentaire dans les grandes surfaces de la banlieue bordelaise. 

Mais l'association continue la distribution des produits de première nécéssité dans les vastes locaux situés au quartier des Bassins à flots de Bordeaux.

Pierette Castagné, chargée de communication à la Banque alimentaire de la Gironde explique :

Un service de distribution des produits secs, non périssables et des produits de première nécéssité est mis en place sur rendez-vous, afin de limiter le nombre de personnes présentes simultanément.  

 
Image d'illustration Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde / © Banque alimentaire
Image d'illustration Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde / © Banque alimentaire


Cette aide alimentaire est vitale pour les personnes précaires, encore plus en période de confinement.
Selon l'Observatoire Girondin de la Précarité et de la Pauvreté, 200 000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté en Gironde. Un français sur cinq n’a plus les moyens de faire trois repas quotidien selon le Secours populaire.

Un afflux de proposition de bénévolat

Heureuse surprise pour l'association depuis l'appel lancé par le président national des Banques alimentaires : le site girondin a enregistré un afflux de propositions de service explique Pierre Castagné.

Il a fallu "reventiler"toutes ces offres vers nos associations partenaires en manque de bénévoles ajoute la chargée de communication de la Banque alimentaire ainsi que vers le réseau de charité de proximté de la société Saint Vincent de Paul.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus