REPLAY. COUPE DE FRANCE. Angoulême-Bordeaux : victoire des Girondins 0-1

replay

Sur un terrain détrempé, les Girondins se sont imposés face à un Angoulême Charente FC déterminé, qui a dominé les Bordelais tout le long de la rencontre et multiplié les occasions. Malgré leur prestation, les Charentais sont éliminés de la Coupe de France. Une rencontre à revoir sur notre site France 3 Nouvelle Aquitaine.

Les Girondins ont ouvert le score dès la 7e minute, sur leur première occasion, avec une tête rentrante de Harisson Marcelin sur un corner.

Face à eux, sur un terrain détrempé et particulièrement difficile, Angoulême, une équipe de milieu de tableau de National 2, faisait office de petit poucet face aux grands Girondins, qui évoluaient il n’y a pas si longtemps en Ligue 1.  Sur le papier, les 90 minutes de match auraient pu déjà être écrites.  Mais c'est sans compter sur l'état d'esprit du moment, au sein des deux équipes. 

La joie des Charentais...

Les Charentais n’avaient aucune pression sur les épaules, pour ce match de prestige, devant leur public au stade Lebon. "On sait qu'on fait office de petit poucet, mais on va tout donner pour essayer de renverser la hiérarchie, et on est très contents.", confiait  Mamadou Diarra, joueur du FC Charente Angoulême.

Dès la première mi-temps, les Charentais se sont surtout révélés à la fois combatifs et déterminés. A la 26e, la défense girondine stoppe une action in extremis devant le but. Deux minutes plus tard, un tir cadré contraint le gardien bordelais à plonger pour repousser la frappe. Un Rafal Straczek décisif, qui empêche à nouveau l’égalisation avec un arrêt à la 38ᵉ. 

A la 2e, mi-temps, toujours sous une pluie battante, les Charentais multiplient les occasions, sans réussir à concrétiser. Un coup franc menaçant (66ᵉ) est paré par Straczek.  A la 82ᵉ puis la 84ᵉ, les Charentais retentent leur chance et trouvent successivement la barre et le poteau.  Malgré leurs tentatives, les Angoumoisins ne réussiront pas à égaliser et à enchainer sur les tirs au but. Ils sont éliminés de la Coupe de France. Les Girondins, eux, se qualifient pour les 1/32e. 

"On a fait un gros match, on a donné tout ce qu'on pouvait, mais ça n'a pas suffit, a regretté Etienne Desroches.  On peut être fiers de nous, maintenant, on va se concentrer sur le championnat". 

On a manqué de justesse dans les derniers gestes.  On a eu beaucoup de situations, malheureusement, c'est pas rentré.

Etienne Desroches

milieu de terrain Angouleme Charente FC

... et le doute des Girondins

"C'est dur d'être satisfait, mais on a la qualification, c'est le plus important", a estimé de son côté Clément Michelin, à l'issue de la rencontre. 

Les conditions n'étaient pas faciles, face à une équipe qui jouait sa vie. 

Clément Michelin

défenseur des Girondins

 

"Ca va faire du bien pour le championnat", a poursuivi le défenseur bordelais qui espère retrouver "ce supplément d'âme qui [nous] manque parfois"

"Cette victoire, c'est un soulagement pour les Girondins, estime de son côté notre consultant François Grenet ancien joueur des Girondins de Bordeaux. Ils sont tombés sur une très belle équipe d'Angoulême, mais ce qu'on retient, c'est celui qui s'est qualifié".

On a vu, par bribes, qu'ils étaient là au niveau de l'état d'esprit. Il faut qu'ils gardent ça, c'est essentiel et ils l'ont trop négligé depuis le début de la saison.

François Grenet

Consultant France 3 Nouvelle-Aquitaine

"Ils ont besoin de confiance, d'enchaîner les bons résultats", poursuit François Grenet, qui salue la performance d'Angoulême. "Bravo à eux, ils ont fait le match qu'il fallait". 

En dépit de cette victoire, les Girondins restent en plein doute. Le nouvel entraîneur, arrivé il y a deux mois, n'avait vraiment pas le sourire lors de la conférence de presse jeudi 7 décembre, avant le match de Coupe de France et après l'échec cinglant face aux Normands de Quevilly, 3 à 2. La place dans la zone rouge de la Ligue 2 (17e) est difficile à digérer. L'attaquant girondin, Alberth Elis, l'air grave, a essayé de rassurer lors de ce point presse, "c’est le moment pour nous les joueurs de montrer pourquoi nous sommes là." Les Girondins ont été là, mais le chemin reste long pour rassurer les supporters et s'éloigner définitivement du bas de tableau. 

Au cœur du match avec France 3 NoA en direct

Cinq mille spectateurs (au lieu des 7 000 habituels) ont fait le déplacement  au stade Lebon d'Angoulême. Le match était à suivre en direct sur France 3 NoA avec les commentaires de Freddy Vetault et Victor Gascouat dès 13 h 50 samedi sur France 3 NoA et sur France.tv , et toujours en replay quelques minutes après la fin de la rencontre. 

Retrouvez ci-dessous les fréquences de NoA sur vos box ⇒

Retrouvez la chaîne NoA sur tous vos écrans @ France 3 Nouvelle-Aquitaine

 

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité