COVID-19 en Gironde : le port du masque à nouveau obligatoire dans les zones touristiques

A partir du 28 juillet et jusqu'au 31 août, le port du masque est à nouveau obligatoire dans les zones touristiques du littoral, à Bordeaux, à Saint-Emilion et Libourne, et la consommation d’alcool sur la voie publique est interdite.
Le samedi 15 août 2020, le masque devenait obligatoire rue Sainte-Catherine et rue Porte-Dijeaux, "véritable centre commercial à ciel ouvert" selon le maire Pierre Hurmic. A partir du 28 juillet 2021, il est à nouveau obligatoire pour lutter contre la propagation du virus.
Le samedi 15 août 2020, le masque devenait obligatoire rue Sainte-Catherine et rue Porte-Dijeaux, "véritable centre commercial à ciel ouvert" selon le maire Pierre Hurmic. A partir du 28 juillet 2021, il est à nouveau obligatoire pour lutter contre la propagation du virus. © Denis Salles

La préfecture de la Gironde a annoncé ce mardi 27 juillet que le port du masque est à nouveau obligatoire sur le littoral girondin de Soulac au bassin d'Arcachon, et aussi dans les terres comme à Bordeaux en centre-ville, dans les zones très fréquentées en cette période estivale. 

Le taux d'incidence s'emballe

Une dégradation sanitaire brutale touche actuellement la Gironde : le taux d’incidence atteint aujourd’hui 314 nouveaux cas pour 100.000 habitants contre 180 vendredi dernier et seulement 40 il y a deux semaines. Elle s’accompagne déjà d’une hausse des hospitalisations (71 personnes hospitalisées). Aussi la préfecture de Gironde a-t-elle pris un arrêté prescrivant deux mesures pour lutter contre la propagation du virus COVID-19, précise le communiqué du 26 juillet.

Cet arrêté interdit la consommation de boissons alcoolisées dans l’espace public (hors terrasses extérieures autorisées) ainsi que leur vente à emporter sur la voie publique dans les communes suivantes : Bordeaux, Arcachon ; Lège-Cap-Ferret ; Soulac-sur-Mer ; Lacanau ; Hourtin ; Carcans ; Le Porge ; La Teste-de-Buch ; Andernos-les-Bains ; Vendays-Montalivet ; Libourne ; Saint-Emilion.

Le maire de Libourne avait anticipé la mesure dès lundi 26 juillet en rendant le port du masque à nouveau obligatoire dans les rues marchandes.

Retour du masque dans les centres-villes et les marchés

L'arrêté rend obligatoire le port un masque de protection dans ces mêmes communes, dans les zones de concentration particulière de population : centre-ville de Bordeaux, Libourne, Saint-Emilion, secteurs littoraux urbains de Soulac-sur-Mer à La Teste-de-Buch. De plus, dans l’ensemble du département, le masque sera porté dans les marchés, brocantes, files d’attentes ou accueils collectifs de mineurs.

La mesure s’applique à toute personne de plus de onze ans et se déplaçant à pied.

Le port du masque obligatoire ne s’applique pas aux personnes dans les espaces dont l’accès est conditionné à la présentation d’un passe sanitaire, ni aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical ni aux personnes pratiquant une activité physique et sportive. Il ne s’applique pas non plus dans les parcs et jardins, les espaces naturels et sur les plages.

Ces mesures ont été prises après concertation avec les maires des communes concernées. Elles entrent en vigueur à compter du 28 juillet 2021 et s’appliquent jusqu’au 31 août 2021.

Cette mesure du retour du port du masque touche désormais l'essentiel des stations balnéaires atlantiques des Sables-d'Olonne (Vendée) à la frontière espagnole. Les autorités préfectorales de Vendée, Charente-Maritime, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques ont en effet récemment pris des arrêtés similaires, qui concernent notamment les secteurs très fréquentés en été que sont les îles de Ré et d'Oléron, Hossegor ou encore Biarritz.
 

VIDEO: voir notre reportage sur le retour du masque sur le littoral girondin ►

durée de la vidéo: 01 min 17
Bassin d'Arcachon : retour du port du masque sur le littoral

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société