Détention provisoire requise à l'encontre du gérant de la Charcuterie Bordelaise

Le parquet de Bordeaux a procédé à l'ouverture d'une information judiciaire du chef de destruction par moyen dangereux à l'encontre d'Arnaud Chedhomme. Il a été entendu cet apres-midi par le juge d'instction.

Le 16 février 2017, un incendie s'est déclaré dans les locaux de la société La Charcuterie Bordelaise. Le feu a ravagé le site, entraînant la fermeture de la société, laissant les employés sur le carreau. 

Le Parquet précise que " les investigations techniques notamment l'expertise incendie menées par les spécialistes de la DIPJ de Bordeaux ont permis d'établir la présence d'accélérants la violence des flammes ayant conduit à la destruction complète de l'établissement."

En outre, la vérification des téléphones de plusieurs membres de la société ainsi que le recueil des témoignages privilégient la thèse de l'incendie criminel.

Le parquet a en outre demandé un placement sous contrôle judiciaire de Philippe Charron commercial de la société La Charcuterie Bordelaise.

C'est le juge des libertés et de la détention (JLD) qui va statuer, après débat contradictoire, sur le placement en détention d'Arnaud Chedhomme.

Parallèlement cet après midi le tribunal de commerce de Bordeaux a rendu son délibéré. La liquidation de l'entreprise a été prononcée. La Charcuterie Bordelaise était en redressement judiciare depuis l'été 2015.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité