• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les “Détrivores” collectent vos déchets alimentaires et les transforment en compost à Bordeaux

Depuis le 1er janvier 2016, les restaurants et institutions produisant + de 10 tonnes de déchets alimentaires par an ont l'obligation de les valoriser. A Bordeaux, les "Détrivores" s'occupent de tout. L'association collecte et transforme les détritus en compost. Et crée des emplois. 

Par CA

C'est une nouvelle activité économique qui est en train de se développer avec cette obligation faite aux grosses entreprises de restauration et d'alimentaire.

Celles qui produisent plus de 10 tonnes de déchets organiques par an doivent trier et valoriser ces restes. Beaucoup confient l'affaire à des sous-traitants.

A Bordeaux, l'association "Les Détrivores" a lancé sa propre plateforme de compostage pour répondre à la demande locale. Elle travaille notamment avec la Banque Alimentaire, qui doit jeter 100 000 tonnes de denrées avariées chaque année en Gironde. "On a aussitôt adhéré à leur projet et nous nous sommes mutuellement choisis car derrière le travail fait pour les déchets, il y a un enjeu économique et un enjeu d'emploi" nous explique le directeur de la Banque Alimentaire du département, Philippe Idiartegaray.

 Les Détritivores s'attachent en effet à employer des personnes en marge : handicapées ou en réinsertion professionnelle.

"En confiant vos déchets aux Détritivores vous contribuez à produire un compost nécessaire aux jardins urbains pour fertiliser les sols et favoriser la séquestration du CO2" explique l'association sur son site internet.

Le compost produit avec les déchets collectés n'est ensuite pas revendu mais distribué gratuitement, pour les jardins des particuliers.

Regardez le reportage de Karim Djbali et Thierry Julien :

Les "Détrivores" collectent vos déchets alimentaires et les transforme en compost à Bordeaux
Depuis le 1er janvier 2016, les restaurants et institutions produisant + de 10 tonnes de déchets alimentaires par an ont l'obligation de les valoriser. A Bordeaux, les "Détrivores" s'occupent de tout. L'association collecte et transforme les détritus en compost. Et crée des emplois.





Sur le même sujet

les gilets jaunes mobilisés dimanche 18 novembre

Les + Lus