Le diabète chez les enfants est en augmentation : le CHU de Bordeaux est à la pointe

© F3 Aquitaine
© F3 Aquitaine

Le diabète de type 1 concerne les enfants. Il touche en France 30 000 jeunes de moins de 15 ans. C'est en augmentation constante depuis 20 ans, un phénomène inquiétant car 20% des nouveaux cas diagnostiqués chaque année ont moins de 4 ans. 

Par Patricia Mondon

Qu'est-ce que le diabète de type 1 ? Il n'a rien à voir avec le diabète 2, répandu chez les adultes en raison de mauvaises habitudes alimentaires et de sédentarité.
Le diabète 1 serait multifactoriel, environemental, génétique, alimentaire. Des recherches sur le génome sont en cours. Cette maladie attaque l'organisme de l'enfant. Son propre système immunitaire détruit certaines cellules du pancréas, à tel point qu'il empêche la fabrication de l'insuline, indispensable pour réguler le taux de sucre dans le sang.
 

Quels sont les symptômes ?

C'est une perte de poids inexpliquée alors que l'enfant mange normalement. Une envie de boire beaucoup et souvent, faire très souvent pipi et abondamment.
Pour les plus petits, mouiller énormément les couches la nuit. Ces quelques signes doivent alerter les parents. Dans le doute, il faut consulter son médecin traitant. Une simple analyse d'urine avec une bandelette est suffisante pour faire le point.

Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas antécédents familiaux qu'un enfant ne peut pas être diabètique 1.
  
© F3 Aquitaine
© F3 Aquitaine
 

Quels traitements ? 

Dès son plus jeune âge, l'enfant est encouragé à être autonome rapidement vis à vis de sa maladie et à bien connaître le fonctionnement de son corps.
La miniaturisation des pompes à insuline ainsi que des capteurs pour mesurer le glucose, facilite le quotidien des enfants. L'éducation thérapeutique est une prise en charge nécessaire pour apprendre aux enfants et aux parents les aliments et les quantités à utiliser, pour bien grandir.

Le « pancréas artificiel » devrait bientôt s'ajouter à l'arsenal thérapeutique. Un système entièrement automatisé pour délivrer la dose spécifique d'insuline.
Des recherches sont en cours pour arriver dans l'avenir à régénérer les cellules du pancréas.

CHU de Bordeaux : un centre expert pédiatrique

Dans le service de diabètologie pédiatrique de l'hôpital des enfants de Bordeaux, 400 petits patients sont suivis chaque année.
 
© F3 Aquitaine
© F3 Aquitaine


Le centre DiaBEA (diabète Bordeaux Enfants-Adolescent) est le second centre de référence français pour la prise en charge des enfants diabétiques. Ce centre est composé d'une équipe pluridisciplinaire (médecin, puéricultrices, diététicien, psychologue, assistante sociale etc..) La prise en charge est globale. En plus des rendez-vous médicaux tous les trois mois à l'hôpital, parents et enfants peuvent être en contact permanent avec un membre de l'équipe pour répondre à n'importe quelle question.

Le centre est labellisé et participe à un programme international. L'objectif est de mesurer régulièrement le niveau de prise en charge des patients, identifier les forces et les faiblesses du service pour améliorer et répondre à la demande du plus grand nombre.
En 2020, une nouvelle étude doit mettre en place des visites à domicile d'une puéricultrice dès la découverte du diabète.

Reportage avec un jeune patient et sa famille. Il est suivi par l'équipe du CHU de Bordeaux au centre de référence pour la diabétologie infantile.
Invité le Professeur Pascal Bara, Endocrinologue et Diabétologue au CHU de Bordeaux.
 
Diabète infantile : nouvelle prise en charge

Sur le même sujet

Les + Lus