Du Bergeracois au Bordelais, les vignobles proposent de profiter des premiers week-ends de déconfinement

Sauternes a été le premier vignoble à réagir fortement en lançant "le week-end malin" du déconfinement avec de nombreux châteaux sur le pont. En Dordogne, d'autres domaines se remettent en ordre de marche, proposant des visites aussi pour l'Ascension. Sur réservation et avec distanciation...
A voir ce week-end, les châteaux Rayne-Vigneau et Lafaurie-Peyraguey, 1ers crus classés de Sauternes
A voir ce week-end, les châteaux Rayne-Vigneau et Lafaurie-Peyraguey, 1ers crus classés de Sauternes © Jean-Pierre Stahl
En Gironde, certains châteaux comme Rayne-Vigneau ou Doisy-Daëne ont déjà ouvert leurs portes dès lundi 11 mai, premier jour du déconfinement. D’autres comme Lafaurie-Peyraguey ou Haut-Bergeron se préparent pour ce week-end. Une initiative commune s’est faite jour de proposer aux Bordelais et Girondins de se mettre au vert pour le 1er week-end du déconfinement en visitant les châteaux, sur réservation et en respectant les gestes barrières.

 Si le Ciron est sorti de son lit, les châteaux de Sauternes sont sortis de leur torpeur. C'est qu'ils ne dorment pas et sont bien décidés à faire profiter les visiteurs d'une belle découverte et de les accompagner dans leurs premiers pas de déconfinés.

Ainsi Jean-Jacques Dubourdieu au château Doisy-Daëne à Barsac a décidé d'ouvrir dès lundi, après avoir essuyé la grêle sur une autre de ses propriétés au Clos Floridène, il ne s'est pas senti abattu pour autant. Pour lui la saison oenotouristique est repartie, il est ouvert toute cette semaine, ainsi que ce week-end, "ce sera 7 jours sur 7 dès qu’arrivera le mois de juin » .

Les visiteurs pourront découvrir un jardin apicole, un potager au sein de la propriété, bien sûr les chais et la nouvelle boutique dans les caves voutées de Doisy-Daëne», Jean-Jacques Dubourdieu du château Doisy-Daëne.

Autre château déjà sur le pont, Rayne-Vigneau à Bommes : « cela fait une semaine qu’on travaille sur notre réouverture et on a ouvert depuis lundi matin à 10h », précise le directeur Vincent Labergère. « On a essayé de déterminer tous les points critiques ou présentant un risque de contamination, bien sûr il y a du gel hydro alcoolique et des masques à disposition, et on a identifié les 6-7 allées du chai où se passent les visites et où traditionnellement les gens ont tendance à toucher les barriques, on va dire aux gens de rester sur une allée qui sera différente pour chaque visite; des visites que sur rendez-vous... Par ailleurs, j'ai fait vitrifier notre comptoir de dégustation en bois, pour qu’on puisse le désinfecter régulièrement, et puis nous avons un protocole de nettoyage des verres. On va ouvrir 7 jours sur 7 et proposer tout ce que l’on proposait traditionnellement. »

Ce week-end du déconfinement, c’est aussi une idée mise en avant dès la semaine dernière par David Bolzan, directeur du château Lafaurie-Peyraguey :« c’est l’idée de dire: on est un pays de vignoble, c’est le moment de prendre l’air, de s’oxygéner à nouveau, de voir de la verdure plutôt qu’un balcon d’en face… C’est malin de venir découvrir nos châteaux qui sont en bord de route, on peut les admirer en voiture et venir les visiter, des architectures du XVIII au XIXe siècle et même d’avant… »

Tous ces châteaux sont à trois quarts d’heure de Bordeaux, riches et variés en balades, ils seront ouverts ce week-end entre Sauternes et Barsac avec un accueil personnalisé mais pas de promiscuité » David Bolzan, directeur du château Lafaurie-Peyraguey

Et David Bolzan de continuer : « beaucoup de Bordelais et Girondins ne connaissent pas forcément Sauternes et cette région viticole, par rapport à Saint-Emilion et aux plages sur la côte où il risque d’y avoir du monde. Là on peut se balader en toute sécurité en voiture, sur 10 km2, et on accueille à la propriété ». Par mesure de précaution, « on aura des distributeurs de gels hydro-alcoolique, et à l’intérieur un marquage pour garder les distances et un port du masque recommandé, et obligatoire pour le personnel. C’est un accès libre et des visites sur rendez-vous, dans le chai comme dans la vinothèque, c’est très aéré…On pourra ainsi acheter du vin mais aussi se restaurer avec des paniers repas à emporter préparés par le chef étoilé Jérôme Schilling."

Patrick Lamothe, du château Haut-Bergeron s’apprête aussi à ouvrir samedi, un château bicentenaire pour cette famille du Sauternes : « Haut-Bergeron, c’est avant tout une exploitation familiale, 9 générations de vignerons depuis 1820…Nous allions fêter notre bicentenaire au mois de juin, mais cela ne va pas se faire, c’est repoussé à l’été ou à l’automne; Haut-Bergeron, ce sont 40 hectares aussi de Sauternes sur 4 communes: Sauternes, Preignac, Bommes et Barsac. 80 parcelles différentes qui donnent une hétérogénéité au niveau du sous-sol qui est aussi extrêmement intéressante: des sols légers que nous partageons avec les plateaux d’Yquem, plus durs sur Peignac et à Barsac une belle acidité et nervosité dans les vins. 2/3 sur 4 communes et 1/3 sur Barsac. Les visites seront gratuites et sur rendez-vous… »

Les femmes ne sont pas oubliées avec ces dames de Sigalas Rabaud, 1er cru classé de Sauternes : « oui, nous sommes ouvert ce week-end », explique ravie Laure de Lambert Compeyrot. « On a mis en place un protocole de distanciation, les gestes barrières et avec un lavage des verres très précis. Nous avons aussi adopté la charte « séjour serein » pour nos chambres d’hôtes. Il est possible de louer les 5 chambres à la fois, de ce fait c’est une privatisation de la chartreuse avec utilisation de la cuisine et une femme de ménage prévue: « soyez chez vous dans un 1er cru classé de Sauternes »…

Château Guiraud, 1er cru classé de Sauternes est ouvert depuis lundi dernier également « avec des conditions très strictes et prises de rendez-vous 48 heures à l’avance afin de rassurer tout le monde  » précise son directeur Luc Planty.Il s’apprête à recevoir selon un protocole établi et un « maximum de 6-8 personnes. Le guide portera un masque et des gants et pour les visiteurs port du masque obligatoire. Les gestes barrières préconisés par le gouvernement seront à respecter. Les verres seront lavés et stérilisés à + de 70°C. La visite va durer 1h30, visite des chais, du jardin et plantes aromatiques et dégustation de 3 vins. »

Une balade en famille dans le vignoble bergeracois
Une balade en famille dans le vignoble bergeracois © Domaine du Siorac


A Saint-Aubin-de-Cadelech en Dordogne, Muriel Landat-Pradeaux est la 7e génération de vignerons, des vignerons présents depuis 1818. Un domaine de 30 hectares, situé entre Eymet et Issigeac, bref à 10 kilomètres au sud de Montbazillac.

« Je réouvre lundi officiellement, jusqu’à présent on a fonctionné en drive, j’aurais pu laisser la boutique ouverte, mais j’ai préféré attendre. Ce lundi et du lundi au vendredi, y compris le jeudi de l’Ascension, au pourra visiter la propriété, déguster des vins et faire ses achats à la boutique ».

Bien évidemment, cette réouverture va se faire dans les conditions de sécurité nécessaires en cette période d’épidémie de coronavirus qui n’est pas terminée : « il va y avoir des mesures barrières à respecter avec mise en place de gel hydroalcoolique, un sens d’orientation dans le caveau, une distanciation physique d’un mètre entre les personnes, et mise en place de sparadrap au sol au niveau de la boutique et du comptoir ».

Nous allons utiliser aussi de verres à usage unique, des verres à vins de Bergerac-Duras, un verre neuf que l’on va aviner et qu’on ne touchera pas, le visiteur va repartir avec, ce sera son propre verre », Muriel Landat-Pradeaux Domaine du Siorac

 
« Toutes ces visites à la propriété seront sur rendez-vous, sur réservation, pour s’assurer de ne pas avoir de gros groupes, pas plus de 10 personnes en même temps…

On a hâte de revoir des visiteurs sur notre vignoble, on est un territoire adapté, en pleine campagne, les gens qui habitent en ville pourront profiter du grand air, de la biodiversité et de l’environnement. »

Et question environnement, ce vignoble de 30 hectares, 100000 pieds de vigne,  en est à sa 3e année de conversion en agriculture biologique.  Il propose aussi sur réservation une visite du vignoble avec des « trottes électriques tout terrain » « ce sont des balades de 5 à 7 kilomètres selon le niveau des randonneurs, avec les explications du guide Nicolas»

Quant au géocaching, cela va redémarrer début juin, "c’est le principe d’une chasse au trésor connectée avec une application sur téléphone portable Terra Aventura, avec au programme un parcours à pied sur 7,5 kilomètres et 7 énigmes à résoudre…"

L’autre bonne surprise est la préparation de pique-niques à emporter, sur réservation : on les prépare avec toutes les règles d’hygiène liées au covid, on a des tables de pique nique à disposition dans le vignoble et on peut déguster une bouteille ou du jus de raisin pour les enfants…

Voilà donc une belle idée de sortie et de balade pour les Périgourdins ou ceux à moins de 100 kilomètres de leur domicile : "on est à 50 kilomètres de la limite du département girondin, c’est donc accessible, même pour des gens du Lot-et-Garonne, de Charente et bien sûr de Dordogne. »
Le Domaine du Siorac a été consacré par un Trophée de l’Oenotourisme 2019 par le Comité Départemental du Tourisme du Périgord.

Château Daisy-Daëne à Barsac: ouvert la semaine et ce week-end sur rendez-vous au 0556629651  
Château Rayne-Vigneau à Bommes : ouvert 7/7 sur rendez-vous et le prochain week-end au 0556766405 
Château Lafaurie-Peyraguey à Bommes : ouvert ce week-end samedi et dimanche, visite sur rendez-vous au 0524228016 
Château Haut-Bergeron à Preignac : ouvert samedi sur rendez-vous au 0556632476 
Château Sigalas-Rabaud à Bommes : visite samedi et dimanche sur rendez-vous au 0557310745 
Château Guiraud à Sauternes : visite samedi et dimanche sur rendez-vous 48 h avant au 0556766101 
Domaine du Siorac à Saint-Aubin-de-Cadelech : visite du lundi au vendredi sur rendez-vous au 0553745290

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie viticulture agriculture