Epidémie de Covid-19 : à l'université Bordeaux Montaigne, les cours en amphi se feront désormais à distance

Dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19, la présidence de l'université Bordeaux Montaigne a pris ce lundi des nouvelles mesures. Les cours en amphithéâtre doivent  être réalisés à distance et les activités culturelles et sportives en intérieur sont suspendues.
 
© France 3 Aquitaine

Des étudiants privés d'amphi, afin d'éviter la propagation du virus. Dans un courrier adressé aux étudiants ce lundi matin, le président Lionel Larré a annoncé avoir prévu de signer ce lundi un arrêté instaurant de nouvelles règles. 
Ainsi, les cours prévus en amphithéâtre devront se dérouler à distance, "lorsque les effectifs pour ces cours sont supérieurs à 30 % au nombre de places dans l'amphi". Une mesure qui concerne, "une très grande partie des cours en amphis", reconnaît Joyce Gabus, la directrice de cabinet de l'université. Chaque amphithéâtre accueille plusieurs centaines d'étudiants, jusqu'à 700 pour le plus important. 

"En début d'année, les amphis sont remplis. Si les cours magistraux ont lieu à distance, cela permettra d'éviter des brassages et des engorgements trop importants, avec des amphithéâtres, mais aussi des couloirs bondés". 
L'objectif affiché par l'établissement est de limiter au maximum la surpopulation. Interdiction donc désormais de stationner en groupe dans les couloirs des bâtiments, mais aussi d'exercer une activité sportive d'intérieur ainsi que des sports collectifs.
Les activités culturelles et festives sont également temporairement prohibées, tout comme la prise de repas "dans des locaux non identifiés à cet effet".

Discussions avec la préfecture

Des décisions prises alors que la Gironde, et notamment la métropole bordelaise se trouvent en alerte rouge, avec une circulation très active du virus. 
Ce vendredi le Premier ministre Jean Castex a demandé aux préfets de la Gironde, des Bouches-du-Rhône et de la Guadeloupe de lui fournir des propositions afin de freiner la propagation du virus, très virulentes dans ces trois territoires. Les 20-40 ans sont les plus touchés par la Covid-19, et sont d'importants transmetteurs du virus. Les décisions annoncées ce lundi par le président de l'université Bordeaux Montaigne, sont le fruit d'échanges, tout au long du week-end, entre la préfecture, le rectorat, et la présidence de l'université. 

A l'université de Bordeaux, un système hybride déjà en place

La semaine du 7 septembre, seul un cas d'étudiant positif au coronavirus était signalé sur l'université Montaigne, qui accueille environ 18 000 étudiants. De nouveaux chiffres sont attendus dans les prochaines heures. 

L'université pluridisciplinaire de Bordeaux accueille plus de 50 000 étudiants en droit et en sciences a comptabilisé "entre 30 et 40 cas" positifs. 
A ce stade, et dans l'attente des décisions annoncées par la préfète Fabienne Buccio en ce lundi après-midi, aucune nouvelle mesure particulière n'a été prise. Le port du masque est déjà obligatoire dans l'établissement et à proximité. "Nous surveillons l'évolution de la situation, et si besoin nous prendrons des décisions en lien avec l'Agence régionale de Santé" , assure l'université qui a déjà mis en place un système hybride : la moitié des étudiants suit le cours en présentiel, et l'autre à distance.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société covid-19 santé